Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM en Europe: consultations russo-américaines méthodiques

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie mène des consultations méthodiques avec les Etats-Unis sur le déploiement des éléments du système ABM américain en Europe, a déclaré mardi le secrétaire du Conseil de sécurité russe Igor Ivanov, lors d'une conférence de presse mardi à RIA Novosti.

    MOSCOU, 17 avril - RIA Novosti. La Russie mène des consultations méthodiques avec les Etats-Unis sur le déploiement des éléments du système ABM américain en Europe, a déclaré mardi le secrétaire du Conseil de sécurité russe Igor Ivanov, lors d'une conférence de presse mardi à RIA Novosti.

    Selon M. Ivanov, la Russie mène actuellement des consultations sur le système ABM.

    "Bien que Washington ait annoncé avoir informé ses partenaires de l'OTAN, il s'agissait d'une information générale, et les négociations avec les experts se sont déroulées sans la présence de spécialistes. Ce genre de négociations a commencé seulement maintenant. Nous espérerons que Washington prendra en considération nos appréciations et nos préoccupations", a-t-il affirmé.

    M. Ivanov a signalé que si Washington se forge sa propre opinion pour continuer sa route sans tenir compte des préoccupations de la Russie et des autres pays, "nous nous baserons sur les intérêts de la sécurité de la Russie, ainsi que de nos alliés et partenaires".

    Les Etats-Unis examinent actuellement la possibilité du déploiement des éléments ABM en Pologne et en République tchèque.

    Le gouvernement américain a l'intention de déployer des éléments de défense antimissile en Europe en arguant de la nécessité de se défendre contre une attaque éventuelle de missiles émanant des Etats de l'"axe du mal", dont la Corée du Nord et l'Iran.

    Lire aussi:

    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Bouclier US au Groenland: «une pure provocation» selon Moscou
    Quelles sont les capacités des ABM stratégiques russe?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik