Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Elections ukrainiennes : pas avant l'automne (expert russe)

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 1 0 0

    La probabilité d'élections anticipées ukrainiennes le 27 mai est proche de zéro et selon toute vraisemblance celles-ci ne se tiendront pas avant l'automne, a affirmé dans un entretien à RIA Novosti jeudi le directeur de l'Institut d'études politiques Sergueï Markov.

    MOSCOU, 19 avril - RIA Novosti. La probabilité d'élections anticipées ukrainiennes le 27 mai est proche de zéro et selon toute vraisemblance celles-ci ne se tiendront pas avant l'automne, a affirmé dans un entretien à RIA Novosti jeudi le directeur de l'Institut d'études politiques Sergueï Markov.

    Selon l'expert, même si le président (Iouchtchenko) insiste sur leur tenue le 27 mai, "elles n'auront pas lieu avant septembre-octobre, tous les partis y prendront part, dont les communistes, pour qui ces élections doivent être un succès".

    "Les radicaux qui poussent M. Iouchtchenko à dissoudre le parlement n'ont pas besoin d'élections, ils veulent un coup d'Etat, et ils ne bénéficient pas à coup sûr du soutien de la majorité de la population", a affirmé l'expert.

    "Malgré la décision des députés des partis Notre Ukraine (pro-présidentiel) et du Bloc dirigé par Ioulia Timochenko de déposer leurs mandats avant terme, le parlement reste en mesure de travailler. Les radicaux poussent M. Iouchtchenko à perpétrer un coup d'Etat. Le plan de coup d'Etat consiste à dissoudre illicitement le parlement, à démettre le gouvernement de ses fonctions et à tenir des élections dans des délais rendant impossible la tenue d'un scrutin honnête et juste", a souligné Sergueï Markov.

    Si la Cour constitutionnelle conclut à l'illégitimité du décret présidentiel sur la dissolution de la Rada, cette décision ne sera reconnue dans sa totalité ni par Ioulia Timochenko, ni par Viktor Iouchtchenko, a-t-il ajouté, notant qu'"aucun juriste ne saurait reconnaître ce décret constitutionnel".

    Les députés du Bloc de Ioulia Timochenko ont déposé mercredi leurs mandats. Le 2 avril, le président Viktor Iouchtchenko a signé le décret sur la dissolution de la Rada suprême, après la défection de 11 députés de groupes pro-présidentiels qui ont rejoint le camp des partisans du gouvernement dirigé par Viktor Ianoukovitch. Les députés ont jugé ce décret anticonstitutionnel et n'ont pas obtempéré, 53 parlementaires ont saisi la Cour constitutionnelle.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik