Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak : La compréhension et la sympathie réciproque règnent parmi les Irakiens (premier ministre irakien)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    LE CAIRE, 23 avril - RIA Novosti. Ce qui se produit en Irak ce n'est ni une guerre civile, ni un conflit interconfessionnel, a déclaré le 22 avril le premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

    "Ce qui se produit en Irak n'est ni une guerre civile, ni un conflit interconfessionnel", a déclaré Nouri al-Maliki au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue au Caire à l'issue des pourparlers avec son homologue égyptien Ahmed Mohamed Nazif.

    Selon le premier ministre, la compréhension et la sympathie réciproque règnent parmi les Irakiens. Pour lui, la violence en Irak a été provoquée par les erreurs du régime précédent qui "ont ouvert la porte aux forces du mal qui jouissent souvent du soutien de l'étranger".

    En ce moment, a-t-il souligné, l'Irak est confronté aux actions du réseau terroriste international Al-Qaïda et de ses alliés. "Du point de vue des rapports interconfessionnels, la situation est contrôlée, mais une lutte ouverte est menée contre Al-Qaïda", a-t-il ajouté.

    L'Irak est la cible des attaques d'Al-Qaïda, de même que d'autres Etats arabes : l'Agérie, le Maroc, la Jordanie, a-t-il poursuivi.

    Le plan visant à assurer la sécurité en voie d'application par les autorités depuis le début de l'année apporte déjà des résultats. Ainsi, le nombre d'assassinats non élucidés s'est réduit, le niveau de violence contre des civils a baissé.

    Le premier ministre égyptien a invité le gouvernement irakien à prendre des mesures supplémentaires en vue d'instaurer la concorde nationale dans le pays. "L'Egypte invite à multiplier les efforts en vue de parvenir à la concorde dans la société irakienne", a déclaré Ahmed Mohamed Nazif.

    Le premier ministre irakien est arrivé dimanche dernier en Egypte, première étape de sa tournée dans les pays arabes. L'objectif principal de son voyage à l'étranger est d'obtenir un appui à la veille de la conférence internationale sur l'Irak qui aura lieu début mai prochain à Charm el-Cheikh.

    Lire aussi:

    L’Irak veut voir les entreprises russes participer à la reconstruction du pays
    Les Irakiens sont contre toute base militaire étrangère, y compris US, dans leur pays
    Al-Maliki: «la Russie doit avoir une présence militaire importante en Irak»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik