Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Traité FCE: Paris souhaite que la Russie revienne sur sa décision

    International
    URL courte
    0 210

    La France a espéré vendredi que la Russie renoncerait à sa décision de suspendre l'application du traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) considéré comme la "pierre angulaire" de la sécurité européenne.

    PARIS, 27 avril - RIA Novosti. La France a espéré vendredi que la Russie renoncerait à sa décision de suspendre l'application du traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) considéré comme la "pierre angulaire" de la sécurité européenne.

    "Nous allons naturellement, au sein du Conseil OTAN-Russie, continuer à débattre des questions relatives au traité FCE ainsi que des projets américains de défense antimissile destinée à contrer la menace balistique venant du Moyen-Orient. Nous espérons que ce dialogue permettra ainsi de surmonter les incompréhensions et que la Russie reviendra sur cette annonce", a déclaré le porte-parole de la diplomatie française, Jean-Baptiste Mattéi, lors d'un point de presse au ministère des AE.

    "Pour la France et ses alliés, le traité sur les forces conventionnelles en Europe est une pierre angulaire de la sécurité en Europe", a souligné le diplomate. Ce texte "constitue notamment un cadre juridique et politique unique qui organise la sécurité sur notre continent", a-t-il dit.

    Dans un message annuel adressé jeudi à l'Assemblée fédérale (parlement), le président russe Vladimir Poutine a proposé de suspendre l'application par la Russie du traité sur la réduction des forces conventionnelles en Europe tant que ce texte ne serait pas ratifié et appliqué par tous les pays membres de l'OTAN. Il a appelé notamment à examiner le dossier dans le cadre du Conseil Russie-OTAN et a menacé de dénoncer le traité en cas d'absence de progrès.

    Lire aussi:

    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Accusant les autres, les USA taisent leurs violations du traité Ciel ouvert
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik