Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: un nouveau projet de résolution préparé par les Etats-Unis et plusieurs pays européens

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Les Etats-Unis et plusieurs pays européens se proposent de soumettre mercredi à l'examen du Conseil de sécurité de l'ONU un nouveau projet de résolution sur le statut du Kosovo, a annoncé l'agence Reuters se référant à des sources diplomatiques américaines et européennes.

    MOSCOU, 20 juin - RIA Novosti. Les Etats-Unis et plusieurs pays européens se proposent de soumettre mercredi à l'examen du Conseil de sécurité de l'ONU un nouveau projet de résolution sur le statut du Kosovo, a annoncé l'agence Reuters se référant à des sources diplomatiques américaines et européennes.

    Selon ces sources, le texte du document a été diffusé mardi pour concertation par les gouvernements des pays initiateurs de sa mise au point. On affirme que le nouveau projet de résolution prévoit un délai de quatre mois qui permettra de régler le problème du statut du Kosovo et éliminer toutes les objections avancées par la Russie. Les leaders de la Serbie et du Kosovo pourront utiliser ces quatre mois pour mener des pourparlers supplémentaires sur l'avenir de la province. Indépendamment de leurs résultats, le plan de M. Ahtisaari, ambassadeur spécial du secrétaire général de l'ONU, sera automatiquement mis en oeuvre.

    Une source à Washington a indiqué à l'agence Reuters, sous couvert de l'anonymat, que les auteurs du nouveau projet de résolution n'avaient effectué sur ce point aucune consultation avec la Russie.

    Mardi, Martti Ahtisaari, interviewé par la télévision finlandaise, a estimé que la Russie opposerait son véto à son projet de règlement du problème du Kosovo.

    Le plan Ahtisaari, présenté en mars dernier au Conseil de sécurité de l'ONU et soutenu par les principaux pays occidentaux, prévoit l'octroi au Kosovo d'un statut de fait d'Etat indépendant avec ses symboles étatiques, sa Constitution et son armée. La Russie a contesté ce plan, car il ne prend pas en compte la position de la partie serbe. Moscou préconise la poursuite des pourparlers et la recherche d'un règlement qui satisferait toutes les parties du conflit.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik