Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Abkhazie participera aux consultations du Groupe des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 20 juin - RIA Novosti. Un représentant abkhaze participera aux consultations du Groupe des amis du secrétaire général de l'ONU pour le problème abkhazo-géorgien, a annoncé mercredi au quotidien Vremia novosteï Nougzar Achouba, président de l'Assemblée populaire de la république non-reconnue d'Abkhazie.

    "Nous préconisons un processus de négociations, et les consultations sous ce format peuvent donner des résultats. Nous espérons que cette rencontre influera sur la position de la Géorgie concernant les gorges de Kodori. Notre représentant, qui est traditionnellement le ministre des Affaires étrangères Sergueï Chamba, posera obligatoirement ces questions", a indiqué le président du parlement abkhaze.

    Les consultations qui auront lieu la semaine prochaine à Bonn réuniront les représentants de la Russie, de l'Allemagne, des Etats-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne. En 2006, compte tenu des événements dans les gorges de Kodori, l'Abkhazie a suspendu sa participation à ces rencontres.

    S'agissant des négociations directes avec la Géorgie, Nougzar Achouba a indiqué que l'Abkhazie rejetterait cette possibilité jusqu'au retrait des formations armées géorgiennes et du "gouvernement en exil" des gorges de Kodori.

    Evoquant les informations selon lesquelles l'Abkhazie construirait, avec le concours de la Russie, une nouvelle base militaire dans le district de Gali, le responsable abkhaz a affirmé: "Ni la Russie, ni l'Abkhazie n'y construisent aucune base". "Nous avons l'intention d'aménager une frontière normale avec la Géorgie. Une fois notre économie renforcée, cette frontière sera aménagée. Nous n'avons besoin d'aucune autorisation pour ça. C'est notre affaire à nous", a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Crash d’un avion en Abkhazie, trois Russes tués (vidéo)
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik