Ecoutez Radio Sputnik
International

MiG-35 et F-16 se disputent le marché indien, loin devant le Rafale (Nezavissimaïa gazeta)

International
URL courte
01100
MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti. L'Inde annoncera prochainement un appel d'offres pour la livraison à ses forces aériennes de 126 chasseurs polyvalents pour une valeur de 9 milliards de dollars. Tout le contrat et l'entretien des appareils pour une période de 40 ans seront accordés à un seul producteur.

Les forces aériennes de l'Inde ont besoin depuis longtemps d'acquérir ces 126 avions. Le parc des chasseurs indiens est en train de sérieusement vieillir. En mars dernier, les forces aériennes indiennes ont signé un contrat avec Rosoboronexport (agence d'exportation d'armes russes) pour la modernisation de trois escadrilles de MiG-29 (78 avions) pour un montant de 800 millions de dollars. La durée de leur exploitation sera prolongée de 25 à 40 ans.

Tous les participants à l'appel d'offres sont connus. L'avion américain F-16I Sufa de la compagnie Lockheed Martin, développé pour Israël, est un des favoris. Les Européens proposent le Rafale français du consortium Dassault, le JAS 39 Gripen suédois (Saab) et le Typhoon, du consortium européen EADS.

La Russie présentera à l'appel d'offres le MiG-35. Il s'agit du MiG-29M2 modernisé ou d'un autre prototype, le MiG-29 OVT. Le MiG-29M2 est doté d'un moteur AL-31FN, le MiG-29 OVT de moteurs RD-33 équipés d'une tuyère à poussée vectorielle orientable. L'avion éventuellement choisi par les forces aériennes indiennes sera probablement appelé MiG-35.

Selon les experts, les chances du Rafale français sont nulles. Cet avion perd ces derniers temps tous les appels d'offres. Bien que les Français promettent d'investir un milliard de dollars par an dans l'économie de l'Inde, le prix du chasseur à l'exportation est inconnu.

Le consortium européen EADS promet quant à lui d'investir 2 milliards d'euros dans le secteur aéronautique de l'Inde. Le consortium suédois Saab est prêt à accorder ses Gripen pour un crédit-bail de dix ans. Les chances du F-16I sont très élevées. En 2005, le sénat américain avait spécialement levé l'embargo sur les livraisons d'armes à l'Inde qui avait été imposé après un essai nucléaire dans ce pays.

La Russie promet de respecter la condition principale de l'appel d'offres: les 18 premiers avions seront assemblés à l'usine-producteur, l'assemblage des 108 autres sera effectué sous licence en Inde. Ensuite, la commande pourrait gonfler jusqu'à 200 appareils, et même plus.

Il est à noter que les lois des Etats-Unis ne permettent pas de transférer à l'étranger la production de moteurs d'avions pour l'aviation de combat.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres