Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kirghizstan: aucune confédération avec qui que ce soit (président)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev n'estime pas nécessaire d'examiner le problème d'une éventuelle confédération du Kirghizstan avec la Russie ou le Kazakhstan.

    BICHKEK, 5 juillet - RIA Novosti. Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev n'estime pas nécessaire d'examiner le problème d'une éventuelle confédération du Kirghizstan avec la Russie ou le Kazakhstan.

    "Quant à une éventuelle confédération du Kirghizstan avec d'autres Etats, ce problème n'est pas à l'ordre du jour. Cette idée a été avancée par l'opposition pour attirer l'attention de l'opinion publique, et est totalement inopportune", a déclaré le chef de l'Etat kirghiz dans une interview à RIA Novosti.

    La décision de collecter des signatures pour organiser un référendum sur la création d'un Etat confédératif avec la Russie a été adoptée par l'Assemblée nationale kirghize le 2 juin à Bichkek. Ce sont le Front uni, dirigé par l'ex-premier ministre Felix Koulov, ainsi que d'autres partis et mouvements d'opposition qui sont à l'origine de cette initiative.

    Le président a en outre réaffirmé son ouverture envers toutes les idées et actions politiques dans le pays. "En tant que démocratie, notre pays s'en tient aux valeurs démocratiques, et notamment au pluralisme, garanti par la Constitution", a-t-il fait remarquer.

    Kourmanbek Bakiev a estimé qu'à l'époque de la mondialisation, aucun Etat ne pouvait s'écarter des processus d'intégration. En tant qu'exemple, il a cité la Communauté économique eurasiatique, l'Organisation de coopération de Shanghai et l'Organisation de coopération centrasiatique. Evoquant l'Union européenne, le chef de l'Etat l'a qualifiée d'expérience instructive.

    Lire aussi:

    Poutine explique pourquoi la Russie dispose d'une base au Kirghizistan
    Un contingent eurasien en Syrie?
    Les médias saluent l’organisation de la Coupe des Confédérations par la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik