Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Japon coopérera avec l'AIEA après le séisme qui a endommagé une centrale nucléaire

    International
    URL courte
    0 0 0
    TOKYO, 23 juillet - RIA Novosti. Le Japon est prêt à admettre les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et à coopérer avec eux au cours de l'inspection de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, la plus grande au Japon, où des défaillances techniques ont été provoquées par le séisme de la semaine dernière, a déclaré aux journalistes le Secrétaire général du cabinet des ministres du Japon Yasuhisa Shiozaki.

    "Il est important que le Japon étudie avec l'AIEA les résultats de l'inspection (de la centrale nucléaire)", a-t-il dit.

    Yasuhisa Shiozaki a fait remarquer qu'en construisant de nouvelles centrales nucléaires Tokyo avait l'intention d'échanger avec l'AIEA les informations concernant leur sécurité.

    Après un séisme de magnitude 6,8, plus de 60 défaillances ont été constatées à la centrale nucléaire, une fuite d'eau contenant des particules radioactives a eu lieu, un incendie s'est déclaré dans le transformateur. Cela étant, les autorités du pays ont interdit à la compagnie opératrice Tokyo Denryoku de remettre en service le réacteur avant la vérification totale de tous les blocs et l'accroissement de leur résistance aux séismes. Selon les médias locaux, la centrale nucléaire sera arrêtée pendant au moins un an.

    L'information sur les événements fâcheux sur le site nucléaire a déjà entraîné le départ des touristes de la contrée et des doutes sont apparus envers la sûreté des produits alimentaires fabriqués dans la région. Les autorités locales et celles du pays espèrent que l'avis des spécialistes de l'AIEA permettra de redresser la situation.

    La semaine dernière, le directeur général de l'AIEA Mohamed ElBaradei a exprimé la volonté d'envoyer des experts à la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa.

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik