Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie et l'OSCE préoccupées face à l'incident aérien en Géorgie

    International
    URL courte
    Incident aérien en Géorgie (34)
    0 0 0

    La Russie et l'OSCE sont préoccupées face à l'incident dans la zone du conflit osséto-géorgien, a communiqué le MID à l'issue des entretiens au téléphone entre le vice-ministre russe Andreï Denissov et le chef de la diplomatie espagnole et président de l'OSCE Miguel Moratinos.

    MOSCOU, 8 août - RIA Novosti. La Russie et l'OSCE sont préoccupées face à l'incident dans la zone du conflit osséto-géorgien, a communiqué le MID à l'issue des entretiens au téléphone entre le vice-ministre russe Andreï Denissov et le chef de la diplomatie espagnole et président de l'OSCE Miguel Moratinos.

    Les deux diplomates se sont dit inquiets face à l'incident aérien survenu en Géorgie le 6 août et ont souligné la nécessité de mener une enquête minutieuse.

    La Géorgie avait déclaré hier que deux avions aux signes de reconnaissance russes avaient pénétré lundi dans l'espace aérien géorgien et tiré des missiles sur une station radar de la région de Gori qui n'a pas été endommagée.

    Les dirigeants de l'état-major général des forces armées russes démentent formellement les vols d'aéronefs russes au moment indiqué dans l'espace aérien attenant au territoire de la Géorgie.

    Selon la partie sud-ossète, un avion inconnu venant de l'est, donc en provenance de Géorgie, a pénétré dans la zone du conflit osséto-géorgien par la partie montagneuse du territoire sud-ossète.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a invité mardi à enquêter minutieusement sur cet incident en vue d'en découvrir les véritables organisateurs. La diplomatie russe estime que cet incident aérien sur le territoire géorgien n'est rien d'autre qu'une provocation ayant pour but de saper la normalisation de la situation dans la zone du conflit osséto-géorgien.

    Dossier:
    Incident aérien en Géorgie (34)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik