Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Abkhazie: le ministère géorgien des Affaires étrangères exige officiellement le rappel du général Sergueï Tchaban

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le ministère géorgien des Affaires étrangères exige officiellement le rappel du général Sergueï Tchaban, commandant des Forces collectives de maintien de la paix dans la zone du conflit abkhazo-géorgien, lit-on dans un communiqué du ministère géorgien.

    TBILISSI, 31 octobre - RIA Novosti. Le ministère géorgien des Affaires étrangères exige officiellement le rappel du général Sergueï Tchaban, commandant des Forces collectives de maintien de la paix dans la zone du conflit abkhazo-géorgien, lit-on dans un communiqué du ministère géorgien.

    Cet ordre fait suite à un incident survenu entre des soldats de la paix russes et des policiers géorgiens.

    "Le ministère géorgien des Affaires étrangères a exigé officiellement que le Comité exécutif de la CEI (Communauté des Etats indépendants) et le ministère russe des Affaires étrangères rappellent immédiatement le général Sergueï Tchaban de Géorgie. Suite à l'expiration de son mandat en 2006, le général Sergueï Tchaban se trouve illégalement sur le territoire géorgien, le Conseil des ministres des Affaires étrangères de la CEI n'ayant pas prorogé son mandat", lit-on dans la déclaration du ministère des Affaires étrangères de Géorgie citée par l'agence News Georgia.

    D'après le commandement des Forces collectives de maintien de la paix, cinq policiers géorgiens qui menaçaient des soldats de la paix russes de recourir à leurs armes ont été arrêtés et désarmés. Les policiers ont été remis à la partie géorgienne. Selon la version géorgienne, les soldats de la paix russes ont encerclé le camp "des patriotes" de Ganmoukhouri avec leurs véhicules blindés puis ont offensé les gardiens et les policiers géorgiens qui protégeaient le camp et arrêté plusieurs hommes.

    "Le ministère géorgien des Affaires étrangères condamne sévèrement les actions arbitraires et aventurières des soldats de la paix russes et invite la partie russe à cesser les provocations qui peuvent entraîner des résultats imprévisibles ainsi que l'aggravation de la situation dans la région", lit-on dans le document du ministère géorgien des Affaires étrangères.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik