Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pologne: Kaczynski s'en prend à la politique étrangère "dangereuse" de Tusk

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 15 janvier - RIA Novosti. La politique étrangère du premier ministre Donald Tusk multiplie les problèmes politiques de la Pologne, a estimé mardi le président polonais Lech Kaczynski, interrogé par la radio Jedynka.

    Le chef de l'Etat a jugé "très controversées et même dangereuses" les dernières modifications de la politique étrangère de Varsovie.

    S'agissant de la visite de Donald Tusk à Moscou programmée pour le 8 février prochain, M. Kaczynski a souligné qu'il prônait lui-même le maintien de relations de bon voisinage avec la Russie, tout en estimant que "Moscou cherche jusqu'à présent à influer sur la Pologne, tandis que les pays d'Europe centrale ont quitté à jamais sa zone d'influence".

    Selon M. Kaczynski, Moscou s'ingère dans les affaires polonaises "de différentes manières, notamment en jugeant si la Pologne doit accueillir ou non des éléments du bouclier antimissile américain sur son sol, si la Pologne doit poursuivre ou non sa politique amicale envers l'Ukraine, la Géorgie ou l'Azerbaïdjan".

    "Ce sont là les principaux problèmes qui affectent les relations russo-polonaises, et non le problème de la viande de porc", a-t-il souligné.

    La Russie avait suspendu en novembre 2005 les importations de viande et de légumes en provenance de Pologne, des entreprises polonaises étant soupçonnées de réexporter des produits originaires d'autres pays qui représentaient un danger sur le plan vétérinaire et phytosanitaire. En réclamant la levée de l'embargo, la Pologne avait bloqué les négociations sur le renouvellement de l'accord de partenariat et de coopération Russie-UE qui a expiré en décembre dernier.

    Lire aussi:

    Crash de Smolensk: Donald Tusk interrogé plus de 8h par le parquet polonais
    Comment Varsovie veut faire chanter Berlin avec les réparations de guerre
    Convoqué par le parquet polonais, Tusk dénonce une «campagne politique» contre lui
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik