Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Dossier iranien: la Chine insiste sur le règlement négocié

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La Chine appelle la communauté internationale à régler le problème iranien par la voie négociée, a déclaré jeudi à Pékin la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu.

    PEKIN, 17 janvier - RIA Novosti. La Chine appelle la communauté internationale à régler le problème iranien par la voie négociée, a déclaré jeudi à Pékin la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu.

    "La position chinoise à l'égard du problème iranien reste inchangée. Nous appelons la communauté internationale à redoubler d'efforts diplomatiques pour le régler", a indiqué la porte-parole commentant la déclaration du secrétaire d'État adjoint américain John Negroponte, en visite de deux jours à Pékin, qui avait invité les autorités chinoises à revoir leur politique concernant l'Iran.

    "La Chine préconise le maintien de la paix et de la stabilité" par les méthodes pacifiques. L'Iran doit "coopérer plus activement avec les organisations internationales", a noté la porte-parole.

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté deux résolutions - 1737 (en 2006) et 1747 (en 2007) - imposant des sanctions sur les programmes balistique et nucléaire iranien après le refus de Téhéran d'introduire un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

    L'Iran a refusé de se plier à ces résolutions les qualifiant d'illégitimes. Téhéran insiste sur le caractère pacifique de son programme nucléaire. Les autorités iraniennes déclarent que l'Iran a le droit d'enrichir de l'uranium à des fins pacifiques conformément au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et aux normes de l'AIEA.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik