Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran: les Six s'accordent sur un projet de résolution exempt de sanctions

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    L'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Russie se sont mis d'accord mardi soir à Berlin sur un projet de nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur le dossier nucléaire iranien, qui ne prévoit pas de sanctions.

    BERLIN, 23 janvier - RIA Novosti. L'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Russie se sont mis d'accord mardi soir à Berlin sur un projet de nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur le dossier nucléaire iranien, qui ne prévoit pas de sanctions.

    "Le texte prévoit des mesures de pression supplémentaires sur l'Iran, mais il ne s'agit pas de sanctions. Ces mesures revêtent essentiellement la forme d'appels recommandant à tous les pays de faire preuve de vigilance dans la poursuite de leurs contacts avec l'Iran en vue d'éviter toute violation du régime de non-prolifération", a déclaré à la presse le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    "La résolution précise clairement que si l'Iran accepte les propositions des Six, on pourra procéder à des négociations directes pour régler toutes les questions en suspens concernant le dossier nucléaire iranien, négociations directes réunissant les six pays, y compris les Etats-Unis", a-t-il souligné.

    Le ministre russe a par ailleurs assuré que l'Iran était disposé à répondre à toutes les questions dans les semaines à venir.

    "Les Iraniens ont assuré qu'ils étaient prêts à lever toutes les interrogations (concernant les activités nucléaires antérieures de l'Iran) d'ici deux ou trois semaines", a précisé M. Lavrov.

    Le projet de résolution en question a été rédigé par l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne qui doivent le déposer ensemble au Conseil de sécurité de l'ONU.

    A Berlin, les Six ont une nouvelle fois constaté à l'unanimité leur souci d'empêcher l'Iran d'entrer en possession de l'arme nucléaire, a déclaré aux journalistes le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

    M. Steinmeier a regretté que l'Iran entretienne le flou sur plusieurs aspects importants de son programme nucléaire, d'où les doutes au sujet de sa nature pacifique. "L'enrichissement de l'uranium pose des problèmes, car il peut en principe être utilisé à des fins militaires", a-t-il expliqué.

    Au nom des Six, le chef de la diplomatie allemande a de nouveau appelé l'Iran à respecter les résolutions antérieures du Conseil de sécurité de l'ONU et à coopérer avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

    Lire aussi:

    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Moscou: l'accord sur le nucléaire iranien ne peut pas être dénoncé unilatéralement
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik