Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: Téhéran réaffirme le caractère pacifique de son programme

    International
    URL courte
    Iran, puissance nucléaire (696)
    0 1 0 0

    Contrairement aux affirmations des Etats-Unis et de leurs alliés, le programme nucléaire de l'Iran revêt un caractère transparent et pacifique.

    TEHERAN, 23 janvier - RIA Novosti. Contrairement aux affirmations des Etats-Unis et de leurs alliés, le programme nucléaire de l'Iran revêt un caractère transparent et pacifique, a déclaré mercredi le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran Saïd Jalili dans son discours à Bruxelles devant les députés du Parlement européen.

    "Nous remplissons tous nos engagements internationaux dans le domaine de l'énergie atomique. Mieux, nous avons même dépassé le cadre de ces engagements pour créer plus de confiance envers nos activités nucléaires. Nos recherches dans ce domaine sont absolument transparentes", a affirmé M. Jalili cité par l'agence iranienne IRNA.

    Il a souligné qu'en tant que signataire du Traité de non-prolifération nucléaire, l'Iran avait le droit de posséder des technologies nucléaires pacifiques, y compris d'enrichir de l'uranium.

    "Nous dénonçons les armes de destruction massive et oeuvrons pour un monde dénucléarisé. Nous sommes convaincus que ces armes ne sont pas en mesure d'assurer la sécurité et la puissance d'un Etat", a souligné le chef de l'équipe des négociateurs iraniens sur le problème nucléaire de Téhéran.

    M. Jalili a également fait savoir que son pays souhaitait poursuivre la coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en vue de lever les questions en suspend au sujet des activités nucléaires précédentes de l'Iran.

    Mardi, les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont concerté à Berlin les éléments d'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur le problème nucléaire iranien.

    Lors de son entretien avec des journalistes à l'issue de la rencontre des Six à Berlin, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré que les mesures prévues par le projet de la nouvelle résolution ne revêtaient pas la forme de sanctions rigoureuses contre Téhéran.

    Ces deux dernières années, deux résolutions - 1737 et 1747 - ont été adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU à l'initiative des Six. Ces documents prévoient des sanctions contre l'Iran en raison de son refus de cesser l'enrichissement d'uranium et d'abandonner le programme balistique.

    Dossier:
    Iran, puissance nucléaire (696)

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik