Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Proche-Orient: l'Autorité palestinienne rejette le modèle d'indépendance kosovar

    International
    URL courte
    Indépendance du Kosovo (198)
    0 0 0
    TEL-AVIV, 20 février - RIA Novosti. L'Autorité palestinienne a démenti la possibilité d'une proclamation unilatérale d'indépendance sur le modèle kosovar, a déclaré Ahmad Qoreï, chef de la délégation palestinienne dans le cadre des négociations avec Israël.

    M. Qoreï commentait les déclarations de Yasser Abed Rabbo, secrétaire général du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), selon lequel les Palestiniens devraient imiter l'exemple du Kosovo et proclamer à titre unilatéral la constitution de leur Etat, si le dialogue avec Israël n'atteint pas les objectifs escomptés.

    "Les décisions doivent être prises en commun avant d'être déclarées, et non l'inverse", a annoncé M. Qoreï cité par les médias locaux.

    A la différence des Kosovars, les Palestiniens n'ont pas le contrôle du territoire censé accueillir leur Etat.

    Saeb Erekat, un autre négociateur, a rappelé que la déclaration d'indépendance de l'Autorité palestinienne avait été adoptée dès 1988.

    "Nous avons désormais besoin d'une indépendance réelle, pas d'une déclaration. Il faut mettre un terme à l'occupation. Notre cas est différent de celui du Kosovo, nous subissons l'occupation d'Israël", a-t-il fait savoir.

    M. Qoreï a déclaré que les pourparlers avec Israël relancés il y a trois mois revêtaient un caractère "sérieux", et concernaient les questions clés du règlement, bien qu'aucun résultat concret n'ait été atteint.

    Une rencontre entre le premier ministre israélien Ehud Olmert et Mahmoud Abbas, chef de l'Autorité palestinienne, s'est tenue mardi à Jérusalem.

    Les deux leaders ont évalué la situation relative au processus de paix et selon certaines rumeurs relayées par la presse, auraient décidé d'élargir le thème des négociations, pour l'instant réduites aux frontières permanentes, au statut de Jérusalem et au sort des réfugiés palestiniens.

    Selon le quotidien israélien Haaretz, des groupes de négociateurs supplémentaires devraient être créés prochainement afin d'avancer sur des dossiers tels que le partage de l'eau, la coopération dans le domaine économique, la sécurité, la politique étrangère et la protection de l'environnement.

    Dossier:
    Indépendance du Kosovo (198)

    Lire aussi:

    Israël et Palestine, entre «impasse» et «piège mortel»!
    Ramallah voit dans la décision de la Knesset sur Jérusalem «une déclaration de guerre»
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik