Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: un ex-secrétaire général de l'ONU évoque un "dangereux précédent"

    International
    URL courte
    Statut du Kosovo (2007) (365)
    0 0 0

    L'ancien secrétaire général de l'ONU, Boutros Boutros-Ghali, a mis en garde mardi contre le "dangereux précédent historique" qu'il voit dans l'indépendance autoproclamée de la province serbe du Kosovo, déjà reconnue par plusieurs Etats.

    ABOU DHABI, 26 février - RIA Novosti. L'ancien secrétaire général de l'ONU, Boutros Boutros-Ghali, a mis en garde mardi contre le "dangereux précédent historique" qu'il voit dans l'indépendance autoproclamée de la province serbe du Kosovo, déjà reconnue par plusieurs Etats.

    "La proclamation de l'indépendance du Kosovo et la reconnaissance de celle-ci par certaines grandes puissances constituent un dangereux précédent historique", a-t-il déclaré dans une interview publiée par le quotidien qatari Al-Rayah.

    L'encouragement du séparatisme "menace l'unité de nombreux pays, et c'est pourquoi cette approche a souvent été réfutée tout au long du siècle dernier, notamment en Somalie", a souligné M. Boutros-Ghali, secrétaire général de l'ONU entre 1992 et 1996.

    Parmi les Etats menacés de destruction, ce professeur de droit international âgé de 86 ans a cité en premier lieu l'Espagne, la Turquie et la Macédoine.

    Dossier:
    Statut du Kosovo (2007) (365)

    Lire aussi:

    En Russie, «le jeu est plus ouvert et plus libre» selon un observateur français
    Vers une adhésion du Kosovo à l’Onu? Un ancien ministre yougoslave se montre sceptique
    Kosovo: l’Occident réclame que la Serbie cesse d’«irriter les Albanais»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik