Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Une réunion de l'Ossétie du Sud et de l'Ossétie du Nord contredirait le droit international (ambassadeur géorgien)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 20 mai - RIA Novosti. Une réunion de la république autoproclamée d'Ossétie du Sud (sur le territoire géorgien) avec l'Ossétie du Nord russe contredirait le droit international qui reconnaît l'intégrité territoriale de la Géorgie, a déclaré mardi l'ambassadeur de Géorgie à Moscou Erossi Kitsmarichvili.

    "S'agissant de la réunification des peuples, il existe pour cela le droit international qui reconnaît l'intégrité territoriale de la Géorgie et n'est pas sujet à une révision", a indiqué le diplomate géorgien, commentant la déclaration du président d'Ossétie du Nord, Taïmouraz Mamsourov, qui a exhorté mardi à Moscou les ambassadeurs étrangers à aider à la réunification du peuple ossète.

    A l'époque de l'URSS, l'Ossétie du Sud avait le statut de région autonome au sein de la République de Géorgie. En 1991, le premier président géorgien, Zviad Gamsakhourdia a annulé ce statut, provoquant un conflit meurtrier. Tbilissi a perdu le contrôle du territoire sud-ossète en 1992. La paix dans la zone du conflit osséto-géorgien est maintenue grâce à un contingent composé de trois bataillons (russe, géorgien et ossète), forts de 500 hommes chacun.

    La Commission mixte de contrôle avec des coprésidents russe, géorgien, nord-ossète et sud-ossète est le principal mécanisme de règlement du conflit. Ces derniers temps, Tbilissi met en cause le travail mené dans ce format, contrairement aux autres participants au processus de négociations.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik