Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM américain: le Pentagone considère la Lituanie comme pays alternatif au déploiement (porte-parole)

    International
    URL courte
    0 01

    Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a déclaré lors de sa rencontre au Pentagone avec et le premier ministre lituanien Gediminas Kirkilas que la Lituanie pouvait constituer "une bonne alternative" à la Pologne pour héberger l'ABM américain, a déclaré mercredi devant les journalistes le porte-parole du Pentagone Jeff Morrell.

    WASHINGTON, 2 juillet - RIA Novosti. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a déclaré lors de sa rencontre au Pentagone avec et le premier ministre lituanien Gediminas Kirkilas que la Lituanie pouvait constituer "une bonne alternative" à la Pologne pour héberger l'ABM américain, a déclaré mercredi devant les journalistes le porte-parole du Pentagone Jeff Morrell.

    Les Etats-Unis envisagent de déployer un système ABM (éléments du système américain de défense antimissile) comprenant un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Le premier de ces missiles devrait être opérationnel en 2011, les autres d'ici 2013. Selon Washington, le système a pour fonction de contrer la menace balistique émanant d'Iran. La Russie s'oppose catégoriquement au déploiement de la troisième zone de positionnement du bouclier antimissile américain en Europe, à proximité de ses frontières, qualifiant cette démarche d'atteinte à sa sécurité nationale.

    "Le premier ministre lituanien a fait savoir que son gouvernement était prêt à examiner la question concernant le déploiement des intercepteurs américains. A son tour, le secrétaire à la Défense américain a exprimé sa reconnaissance, ajoutant que la position des Etats-Unis est néanmoins immuable: nous voulons trouver un accord avec les Polonais", a dit le porte-parole, ajoutant que le projet de déploiement contenait des variantes de substitution.

    Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Witold Waszczykowski, négociateur en chef pour la partie polonaise, avait déclaré auparavant que les Etats-Unis menaient des négociations avec Vilnius sur un éventuel déploiement sur son sol de missiles intercepteurs américains en cas d'échec des négociations avec Varsovie.

    En acceptant d'accueillir sur son territoire des missiles intercepteurs américains, Varsovie espère que les Etats-Unis l'aideront à moderniser ses forces armées. La Pologne souhaite acquérir les missiles à courte et à moyenne portée Patriot PAC-3, THAAD ou AMRAAM.

    Cependant la Douma russe (chambre basse du parlement) envisage d'examiner mercredi la déclaration dans laquelle la partie russe se dit préoccupée par le fait que la Lituanie est de plus en plus souvent évoquée comme lieu probable du déploiement de l'ABM, car cela entraînera obligatoirement un renforcement des groupements des forces armées russes dans la région de Kaliningrad (enclave russe en Europe orientale).

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Tokyo s’arme contre Pyongyang, Moscou préoccupé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik