Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le BIDDH compte renforcer son partenariat avec la Russie (directeur)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti. Le nouveau directeur du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE (BIDDH), Janez Lenarcic, a exprimé lundi son désir de renforcer la coopération avec la Russie à l'avenir.

    "Ma tâche principale est de renforcer la coopération entre le BIDDH et la Fédération de Russie", a déclaré lundi à Moscou Janez Lenarcic, lors d'une rencontre avec les membres de la Chambre civile de Russie.

    Selon lui, les démocraties de tous les Etats membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont besoin de se développer et de s'affirmer, c'est pourquoi la Chambre civile de Russie doit jouer un rôle de premier plan.

    "La Chambre civile russe a un grand rôle à jouer dans le processus de renforcement de la coopération entre notre bureau et la Russie", a-t-il noté.

    M. Lenarcic a beaucoup regretté que les observateurs du BIDDH n'aient pas assisté aux dernières élections parlementaires et présidentielles en Russie.

    "Mon prédécesseur a été contraint de ne pas envoyer d'observateurs aux élections en Russie, nous ne pouvons que le regretter", a résumé le directeur du BIDDH, espérant que les observateurs du Bureau participeraient aux élections suivantes et que les relations Russie-OSCE s'amélioreraient.

    Les observateurs internationaux du BIDDH ont refusé de venir en Russie pour suivre l'élection présidentielle de mars dernier, motivant leur décision par les restrictions imposées aux membres de la mission par la partie russe. Le bureau a notamment refusé de se plier aux conditions de Moscou relatives à la limitation du nombre d'observateurs et au calendrier de leur séjour sur le territoire russe.

    Lire aussi:

    Moscou dévoile qui ne sera pas admis à l’observation électorale de la présidentielle russe
    Référendum turc: les critiques de l'OSCE provoquent l'ire d'Ankara
    Des Turcs indignés par l'issue du référendum descendent dans les rues d'Istanbul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik