International

La Crimée hostile à l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN (auditions parlementaires)

International
URL courte
0 12
S'abonner

Dans leur écrasante majorité, les participants aux auditions au Parlement de Crimée ont désapprouvé mercredi la politique de Kiev tendant à faire adhérer l'Ukraine à l'OTAN, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

SIMFEROPOL (Crimée), 24 septembre - RIA Novosti. Dans leur écrasante majorité, les participants aux auditions au Parlement de Crimée ont désapprouvé mercredi la politique de Kiev tendant à faire adhérer l'Ukraine à l'OTAN, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

La demande ukrainienne de participation au Plan d'action pour l'adhésion à l'OTAN a été déposée malgré le désaccord de plus de la moitié de la population du pays. Même si elle n'a pas été acceptée au sommet de l'Alliance en avril, son examen a été reporté à décembre prochain.

Quatorze personnes sont intervenues pendant les auditions, dont deux seulement ont appuyé le pouvoir ukrainien dans sa volonté de faire de l'Ukraine un membre de l'Alliance atlantique. Pour les autres, cette politique nuit au pays.

"L'Ukraine fait déjà partie d'un système de sécurité collective: l'Accord de Budapest a fait des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de la Russie et de la Chine les garants de l'intégrité territoriale et de l'indépendance de notre pays. Alors pourquoi aurions-nous encore besoin des garanties de l'OTAN?", s'est interrogé le député du Parti socialiste Valeri Ivanov.

Efim Fiks, du bloc de partis d'opposition "Ne Tak!", a estimé qu'une fois membre de l'OTAN, l'Ukraine porterait atteinte au Traité d'amitié et de coopération avec la Russie et "radierait automatiquement la Russie de la liste des pays garantissant sa sécurité et l'intangibilité de ses frontières".

Selon M. Fiks, l'adhésion de l'Ukraine à l'Alliance "mettra un terme à l'amitié des peuples ukrainien et russe, brisera leurs liens culturels et de parenté qui se sont formés en trois cents ans".

"La Russie cessera de coopérer avec l'Ukraine dans les industries de défense. Selon les experts, les pertes de l'Ukraine pourraient s'élever au cours de la première année qui suivra cette rupture à 7 à 10 milliards de dollars, et des centaines de milliers d'ouvriers se retrouveront sans emploi", a indiqué l'élu ukrainien.

Au cours des auditions, un piquet composé de près de 150 militants de partis politiques de Crimée a exigé que soit condamnée la politique tendant à entraîner l'Ukraine dans l'Alliance.

Aux termes de "référendums populaires" (leurs résultats ne sont pas pris en compte par Kiev), menés notamment en Crimée, dans la région de Nikolaïev (sud) et à Kiev, 84% à 99% de la population a dit désapprouver la politique d'adhésion à l'OTAN. Entre janvier et septembre 2008, une dizaine de meetings anti-OTAN ont eu lieu en Crimée. En revanche, l'adhésion à l'Alliance est appuyée par une grande partie de la population des régions occidentales du pays. Selon Oleg Slioussarenko qui représente le Parti des Régions au parlement criméen, "la politique entraînant l'Ukraine dans l'OTAN accélère la dislocation du pays".

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
La science admet la possibilité «d’attraper» le cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik