Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Lituanie plaide en Europe la cause de sa centrale nucléaire (officiel)

    International
    URL courte
    0 10
    VILNIUS, 30 septembre - RIA Novosti. Le premier ministre lituanien Gediminas Kirkilas effectuera mercredi une visite éclair à Rome où il mènera une "campagne" en faveur de la prolongation de la durée d'exploitation de la centrale nucléaire d'Ignalina, a annoncé le service de presse du gouvernement de la Lituanie.

    Cette centrale, lancée à l'époque de l'URSS en 1983 et 1987, fournit jusqu'à 75% de l'électricité lituanienne, mais l'Union européenne avait obtenu sa fermeture définitive en 2009 (c'était l'une des conditions de l'adhésion lituanienne à l'UE).

    Lundi, le premier ministre lituanien s'est déjà rendu en visite d'un jour en Grèce pour examiner cette question avec Costas Caramanlis. A Rome, M. Kirkilas projette de passer en revue avec son collègue Silvio Berlusconi, outre des questions énergétiques, les rapports de Vilnius avec ses voisins d'UE et la Russie.

    Le 17 septembre, le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, avait reçu M. Kirkilas pour lui expliquer que la fermeture de la centrale (celle-ci mettra, selon Vilnius, la Lituanie et les autres pays baltes dans une situation particulièrement délicate sur le plan de l'approvisionnement en électricité) ne relevait pas de la compétence de la Commission car, pour revoir les clauses du traité d'adhésion, il faudrait avoir l'accord de tous les membres de l'UE.

    Lire aussi:

    Mais non, ces avions militaires russes n'envahissaient pas la Lituanie!
    Les USA renforceront leur présence militaire en Lituanie
    Mur lituanien à la frontière russe: Lavrov accuse Vilnius de russophobie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik