Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La première ministre ukrainienne rappelle à l'UE l'importance de la Russie

    International
    URL courte
    0 0 0
    KIEV, 26 novembre - RIA Novosti. La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a indiqué dans un article publié dans "Le monde en 2009", édition spéciale de la revue The Economist, que la stabilité et la prospérité de l'Union européenne (UE) ne seraient possibles que si l'Ukraine et la Russie s'engageaient dans la voie du développement européen.

    "En 2009, l'Europe commencera à comprendre que c'est seulement en assurant la vocation européenne de la Russie et de l'Ukraine que l'Union européenne pourra progresser dans sa voie de la stabilité et de la prospérité", a indiqué Mme Timochenko, citée par le service de presse du gouvernement ukrainien.

    La première ministre espère que l'Europe s'attèlera enfin à la tâche stratégique consistant à remplir le "vide sécuritaire" qui s'est formé dans les pays se trouvant entre l'UE et la Russie. Mme Timochenko compare les relations actuelles entre l'Ukraine et la Russie avec les relations entre l'Allemagne et la France dans l'après-guerre, tout en les qualifiant de modèle d'organisation des rapports entre les pays voisins.

    "La réussite de la réconciliation franco-allemande depuis ce dernier demi-siècle est un exemple encourageant. L'objectif est parfaitement explicite: la Russie et l'Ukraine suivent la voie de la transformation comme deux voisins indépendants et amis, à l'instar de la France et de l'Allemagne d'aujourd'hui", estime la première ministre.

    L'édition spéciale de la revue The Economist est un supplément annuel distribué dans une centaine de pays du monde dans 20 langues.

    "Le monde en 2009" a parmi ses auteurs la première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, le premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, le premier ministre australien Kevin Rudd et l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger.

    Le président français Nicolas Sarkozy et le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies Ban Ki-moon ont figuré parmi les auteurs du "Monde en 2008".

    The Economist est un influent hebdomadaire édité en anglais en Grande-Bretagne depuis 1843. En 2006, son tirage a dépassé un million d'exemplaires.

    Lire aussi:

    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik