Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Base de Manas: un objet de marchandage politique (Kommersant)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 9 février - RIA Novosti. Les autorités kirghizes ont confirmé leur volonté de fermer la base aérienne américaine de Manas, lit-on lundi dans le quotidien Kommersant.

    Il est cependant prématuré de considérer ce site comme perdu pour les Etats-Unis. La Maison Blanche affirme que les négociations sur un bail selon de nouvelles conditions se poursuivent. Bichkek se montre également prêt à coopérer avec les Etats-Unis en Afghanistan et fait allusion à un possible marchandage.

    Les comités du parlement kirghize pourraient entamer déjà aujourd'hui la discussion du projet de loi portant dénonciation de l'accord sur la base aérienne. Pourtant, Bichkek n'exclut pas des retards artificiels au parlement, malgré toutes les déclarations péremptoires des dirigeants du pays. Les observateurs estiment que le règlement de la question sera lié à l'aide financière que la Russie a promise au Kirghizstan. L'accord stipule que 450 millions de dollars d'aide russe doivent être transférés d'ici le 30 avril, mais le président Bakiev tentera, selon les observateurs, d'obtenir une accélération du versement. C'est pourquoi il a besoin de garder un moyen efficace de pression sur la Russie, car en cas de rupture de l'accord avec les Etats-Unis, Bichkek se trouvera en état de dépendance complète envers Moscou.

    Selon le Washington Times, les Etats-Unis estiment que la décision de Bichkek pourrait s'expliquer par la volonté d'élever le montant du bail de la base. "Et nous serons pourtant obligés de chercher des moyens d'encouragement économique, tels que des subventions, des crédits, de l'argent et une infrastructure", a déclaré une source du journal au Pentagone. "Les enjeux sont trop importants".

    En outre, l'administration américaine mène parallèlement des négociations sur des itinéraires des livraisons de matériel en Afghanistan avec les autorités tadjikes et ouzbèkes. Des sources diplomatiques occidentales à Tachkent indiquent que les Etats-Unis ne sont pas loin de signer un accord avec l'Ouzbékistan sur l'ouverture d'un nouveau chemin de fer pour l'approvisionnement du contingent en Afghanistan via le territoire du pays. De plus, une entente sur le transit terrestre de l'équipement non militaire de l'OTAN via le Tadjikistan devrait être signée cette semaine, lors de la visite du président Emomali Rakhmon à Bruxelles.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Erdogan veut mettre fin à l'hégémonie du dollar dans le monde
    L’armée US pourrait quitter l'Afghanistan après les élections du Congrès
    L’Ouzbékistan s’ouvre... enfin!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik