Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-Ukraine: un nouveau conflit gazier se profile pour mars (Kommersant)

    International
    URL courte
    0 01

    Le géant gazier Gazprom pourrait à nouveau réduire ses livraisons à l'Ukraine, dont la dette envers le groupe russe a atteint 400 millions de dollars, a écrit mercredi le quotidien russe Kommersant citant plusieurs sources concordantes proches de Gazprom.

    MOSCOU, 26 février - RIA Novosti. Le géant gazier Gazprom pourrait à nouveau réduire ses livraisons à l'Ukraine, dont la dette envers le groupe russe a atteint 400 millions de dollars, a écrit mercredi le quotidien russe Kommersant citant plusieurs sources concordantes proches de Gazprom.

    Selon une de ces sources, lors d'une réunion du conseil d'administration de Gazprom le 24 février dernier, le directeur financier de la compagnie Andreï Krouglov a accusé Kiev de nouveaux impayés. "Si les 400 millions de dollars d'impayés ne nous parviennent pas d'ici le 7 mars, nous serons à nouveau contraints de couper le gaz à l'Ukraine à partir du 8 mars", aurait-il déclaré.

    RIA Novosti n'a pas pu jusqu'à présent obtenir de commentaires auprès de l'administration de Gazprom.

    Moscou a suspendu les livraisons de gaz russe à l'Ukraine le 1er janvier en raison d'arriérés de paiement et à défaut de contrat pour 2009. Accusant le groupe ukrainien Naftogaz de se livrer à des siphonages du gaz destiné à l'Europe, Gazprom a par la suite suspendu le transit via l'Ukraine le 7 janvier. Le bras de fer a provoqué une pénurie de combustible dans plusieurs pays d'Europe orientale.

    Les fournitures ont repris le 20 janvier, suite à la signature de nouveaux contrats pour la livraison et le transit de gaz entre Moscou et Kiev, mettant fin à la plus grave crise gazière qu'ait connu l'Europe.

    La semaine passée, le groupe ukrainien Naftogaz a reconnu avoir accumulé des impayés en raison de la dette des sociétés de chauffage municipales, qui a atteint 552 millions de dollars.

    Selon Piotr Grichine, analyste de la banque russe Renaissance Capital, Naftogaz est dans une piètre situation financière, et seul un crédit octroyé par des banques publiques ukrainiennes pourrait sauver la compagnie de la faillite.

    Lire aussi:

    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Gaz: la Slovaquie ferme le robinet vers l’Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik