Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crise: les pays en développement doivent se mobiliser (économiste cubain)

    International
    URL courte
    0 0 0
    LA HAVANE, 3 mars - RIA Novosti. Les pays en développement doivent participer, dans le cadre de l'ONU, à la recherche d'une issue à la crise économique mondiale, a affirmé lundi à La Havane le président de l'Association nationale des économistes de Cuba (ANEC) Roberto Verrier Castro.

    "Toute analyse (des moyens de sortir de la crise) exige une mobilisation maximale de la communauté internationale, en particulier des pays en développement. Ceux-ci ont le droit de participer à la prise de décisions et d'exposer leur point de vue", a-t-il souligné lors d'un colloque international d'experts et d'économistes.

    Estimant que l'ONU était un forum "idéal et légitime", le patron de l'ANEC a déclaré que le monde avait besoin de reconstruire son système économique et de restructurer son architecture financière.

    M. Verrier Castro a désigné les Etats-Unis comme le principal responsable de la crise économique, ajoutant que l'économie mondiale n'avait pas encore touché le fond de la crise.

    Près de 1.500 spécialistes et chercheurs d'une cinquantaine de pays se sont donné rendez-vous jusqu'au 6 mars à La Havane pour un colloque international sur les problèmes de la mondialisation et du développement. Parmi les invités figurent trois prix Nobel d'économie, Robert Mundell, Robert Engle et Edmund Phelps, mais aussi le président hondurien José Manuel Zelaya Rosales, le "ministre des Affaires étrangères" du Vatican Mgr Marcelo Sanchez Sorondo et le président dominicain Leonel Fernandez Reyna.

    Lire aussi:

    Macron confirme sa participation au Forum économique de Saint-Pétersbourg
    «Attaques acoustiques» à Cuba: des cigales et des criquets responsables?
    Cuba: Moscou accuse Washington de raviver la guerre froide
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik