Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie: reprise des meetings de l'opposition à Tbilissi

    International
    URL courte
    0 01

    Suspendues pendant les fêtes de Pâques, les manifestations monstres de l'opposition exigeant la démission du président Mikhaïl Saakachvili depuis le 9 avril ont repris mardi dans la capitale géorgienne, rapporte le correspondant de l'agence News-Georgia.

    TBILISSI, 21 avril - RIA Novosti. Suspendues pendant les fêtes de Pâques, les manifestations monstres de l'opposition exigeant la démission du président Mikhaïl Saakachvili depuis le 9 avril ont repris mardi dans la capitale géorgienne, rapporte le correspondant de l'agence News-Georgia.

    Les manifestants se rassemblent devant les bâtiments de la télévision nationale et de la présidence. Dans toute la ville, l'opposition installe des cages, le symbole selon elle de la transformation de la Géorgie en Etat policier.

    Les leaders de l'opposition promettent une brusque intensification des meetings anti-présidentiels, dans l'attente de l'arrivée dans la capitale de nouveaux manifestants affluant de différentes régions du pays.

    "Notre problème consiste à retenir les gens et non pas à les mobiliser, tant leur mouvement de protestation est massif", s'est félicité lors d'un meeting devant le parlement un des leaders de l'opposition, Niko Orvelachvili.

    Ex-présidente du parlement devenue tête de file de l'opposition, Nino Bourdjanadze, a annoncé de son côté que de nombreux manifestants de Géorgie occidentale et orientale allaient prendre la route de Tbilissi.

    Ils viendront dans la capitale "malgré les obstacles artificiels crées par les autorités", a-t-elle affirmé. Selon Mme Bourdjanadze, la réunion du bureau du parlement géorgien tenue mardi "a pris 6 minutes et 17 secondes". "Je ne me rappelle rien de tel pendant mon travail au parlement (...). Cela signifie que le parlement a cessé de fonctionner même si nous ne l'en empêchons pas. Ni le parlement ni le président ne travaillent plus dans le pays, ce qui n'est pas le cas des services secrets", a lancé Mme Bourdjanadze.

    Lire aussi:

    La CIA chercherait à torpiller le Mondial en Russie et ce à l'aide de Saakachvili
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik