Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Varsovie s'engage en faveur de l'adhésion turque à l'UE (Tusk)

    International
    URL courte
    0 0 0
    VARSOVIE, 14 mai - RIA Novosti. La Pologne soutient l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne (UE), a déclaré jeudi le premier ministre polonais Donald Tusk à l'issue d'un entretien à Varsovie avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    "Nous (Tusk et Erdogan) croyons profondément en un achèvement rapide et couronné de succès du processus d'adhésion turque à l'UE", a affirmé devant les journalistes M.Tusk.

    Jeudi, MM.Tusk et Erdogan ont signé à Varsovie un accord de coopération stratégique entre la Pologne et la Turquie.

    Le chef du gouvernement polonais a indiqué que Varsovie "participerait avec conséquence au processus de négociations avec les pays membres de l'Union européenne et soutiendrait invariablement l'intégration d'Ankara à l'UE".

    Le premier ministre polonais a estimé que "rien ne devait entraver l'adhésion turque" si Ankara remplissait les critères universels d'adhésion. M.Tusk a promis en outre que le processus serait accéléré pendant la présidence polonaise de l'UE en 2011.

    Les analystes locaux constatent que le soutien de Varsovie aux aspirations européennes de la Turquie prend à rebours l'avis du président français Nicolas Sarkozy et de la chancelière allemande Angela Merkel, tous deux ouvertement opposés à l'entrée de la Turquie dans l'UE. Ces derniers proposent notamment un partenariat privilégié avec la Turquie, sans que ce pays devienne membre à part entière de l'UE. Ankara rejette cette proposition.

    Les négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne se poursuivent depuis 2005.

    Lire aussi:

    Erdogan: la Turquie prête à aider l’UE, mais peut s’en passer
    Erdogan: la Turquie serait soulagée de ne pas être acceptée dans l’UE
    La Turquie dans l’Union européenne? Varsovie dit «oui»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik