Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Corée du Nord: nouveaux tirs de missiles (agence)

    International
    URL courte
    Essai nucléaire nord-coréen: réactions (147)
    0 0 0

    La Corée du Nord a tiré lundi deux nouveaux missiles, a annoncé lundi l'agence sud-coréenne Yonhap se référant à des sources à Séoul.

    MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti. La Corée du Nord a tiré lundi deux nouveaux missiles, a annoncé lundi l'agence sud-coréenne Yonhap se référant à des sources à Séoul. Selon les informations disponibles, ces tirs ont été réalisés quelques heures après le tir d'essai d'un missile antiaérien et le test d'une charge nucléaire.

    On ignore les performances des missiles tirés ainsi que l'emplacement des rampes de lancement.

    Antérieurement lundi, l'agence Yonhap avait annoncé en référence à des sources sud-coréennes que la Corée du Nord avait réalisé quelques heures après un test nucléaire souterrain, tiré un missile sol-air de près de 130 km de portée.

    Le missile a été lancé depuis le polygone du cap de Musudan d'où, le 5 avril, était parti le lanceur Unha-2 qui a mis sur orbite, selon Pyongyang, un satellite artificiel de la Terre. Les Etats-Unis et leurs alliés n'ont pas confirmé ce fait, annonçant que la Corée du Nord aurait testé un missile balistique.

    En mai, un porte-parole de la diplomatie nord-coréenne a déclaré que le pays poursuivrait la politique de renforcement de ses forces de dissuasion nucléaire si les Etats-Unis ne renonçaient pas à leur politique hostile à l'égard de Pyongyang. Selon le diplomate, les premiers 100 jours de présidence Obama ont montré que la politique hostile des Etats-Unis était inchangée.

    Dossier:
    Essai nucléaire nord-coréen: réactions (147)

    Lire aussi:

    Les USA et la Corée du Sud réalisent des tirs d'essai de missiles balistiques
    Séoul doute que la Corée du Nord soit capable de ramener ses missiles dans l’atmosphère
    La Corée du Sud dit avoir procédé à un test de missile après le tir de Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik