Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Corée du Nord: le test nucléaire fait monter la tension dans la région (diplomatie russe)

    International
    URL courte
    Essai nucléaire nord-coréen: réactions (147)
    0 0 0
    MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti. Le nouvel essai nucléaire effectué par la Corée du Nord fait monter la tension et constitue une menace pour l'Asie du nord-est, a déclaré lundi à Moscou le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Tout en reconnaissant la préoccupation légitime de la Corée du Nord, nous ne voyons pas d'autre moyen de garantir sa sécurité que d'organiser une discussion politique visant à mettre en place des institutions régionales impliquant toutes les parties concernées", lit-on dans un communiqué de presse mis en ligne sur le site internet du ministère russe.

    Le nouveau test nucléaire de Pyongyang "est un coup dur pour les efforts internationaux appelés à renforcer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), il viole la norme interdisant de tels essais prévue par le Traité d'interdiction totale des essais nucléaires (CTBT)", a noté le ministère.

    Dans cette optique, la Russie appelle la Corée du Nord à "faire preuve de responsabilité pour maintenir la stabilité dans la région et le régime de non-prolifération des armes de destruction massive, en respectant les décisions du Conseil de sécurité de l'ONU".

    "Nous considérons toujours qu'il est uniquement possible de régler le problème nucléaire de la péninsule de Corée dans le cadre des négociations à six", souligne le communiqué.

    Pyongyang a annoncé le 25 mai au matin avoir réalisé un deuxième essai nucléaire. Le premier essai avait été mené par Pyongyang le 9 octobre 2006. En mai, un porte-parole de la diplomatie nord-coréenne avait déclaré que le pays poursuivrait la politique de renforcement de ses forces de dissuasion nucléaire si les Etats-Unis ne renonçaient pas à leur politique hostile à l'égard de Pyongyang.

    Dossier:
    Essai nucléaire nord-coréen: réactions (147)

    Lire aussi:

    Au seuil de la guerre nucléaire: la psychologie des aspirations de Pyongyang
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Pyongyang dit rester attaché au principe de non-prolifération nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik