Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire: étudier attentivement les propositions de Téhéran (Medvedev)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 15 septembre - RIA Novosti. Il faut étudier les propositions faites par Téhéran aux Six pays médiateurs pour le nucléaire iranien (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie), a déclaré mardi le président russe Dmitri Medvedev lors d'une rencontre avec les membres du club de discussion Valdaï.

    "J'espère que les propositions faites par nos collègues iraniens le 9 septembre seront attentivement analysées", a indiqué M.Medvedev.

    "Pour certains, ces propositions ne contiennent rien de nouveau. Mais je pense qu'il faut les étudier", a souligné le président russe.

    "L'Iran a le droit de développer son programme nucléaire civil", "nous sommes prêts à l'aider", mais "tous ces programmes doivent être contrôlés par les institutions internationales, notamment l'AIEA", et Téhéran doit "coopérer avec les Six et les autres pays", a-t-il poursuivi.

    Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, accusent l'Iran de vouloir créer l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté cinq résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus de décréter un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

    Début avril 2009, les six médiateurs internationaux pour le nucléaire iranien ont invité l'Iran à relancer les négociations. Le problème sera de nouveau évoqué lors du sommet du G20 à Pittsburgh (Etats-Unis) les 24 et 25 septembre prochains.

    Lundi dernier, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'est dit prêt à examiner plusieurs questions internationales avec le président américain Barack Obama, avant d'insister sur le fait que la question nucléaire était close et que l'Iran ne mènerait pas de discussions sur ses droits inaliénables.

    Lire aussi:

    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Moscou fera de son mieux pour convaincre l'Iran de rester dans l'accord nucléaire
    L’Iran n’a pas l’intention de fabriquer une arme nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik