Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire: la première centrale iranienne lancée avant 2010 (ministre russe)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    La première centrale nucléaire iranienne sera mise en service à Bouchehr avant la fin de 2009, a confirmé jeudi à Moscou le ministre russe de l'Énergie Sergueï Chmatko.

    MOSCOU, 22 octobre - RIA Novosti. La première centrale nucléaire iranienne sera mise en service à Bouchehr avant la fin de 2009, a confirmé jeudi à Moscou le ministre russe de l'Énergie Sergueï Chmatko.

    "En tout cas, toutes les étapes clés (de la préparation au lancement de la centrale) seront achevées avant la fin de l'année", a indiqué le ministre devant les journalistes.

    L'agence iranienne IRNA avait annoncé plus tôt, se référant au vice-président iranien et chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi, que la centrale de Bouchehr était prête à 96% et que son lancement d'essai serait effectué tout prochainement.

    La construction de la centrale de Bouchehr a été entamée par l'Allemagne en 1975. Les Allemands ont toutefois renoncé à poursuivre les travaux après la révolution iranienne de 1979. En 1995, la Russie et l'Iran ont signé un contrat d'un milliard de dollars portant sur l'achèvement des travaux de construction. Moscou a également promis de livrer un réacteur VVER-1000, de l'alimenter en combustible nucléaire et de former des spécialistes iraniens. Le montant du contrat sur la livraison du réacteur VVER-1000 s'est chiffré à 850 millions de dollars.

    Le chantier devait initialement être achevé le 8 juillet 1999, mais la mise en service du site a été reportée à maintes reprises. Le 28 janvier 2009, la Russie a achevé la livraison du combustible nucléaire destiné au réacteur, conformément à un accord intergouvernemental russo-iranien, et sous le contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    «Les centrales nucléaires russes sont les plus sûres au monde»
    L’Iran se propose de construire des navires à propulsion nucléaire
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik