Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Samsun-Ceyhan: le Kazakhstan disposé à adhérer au projet (Nazarbaev)

    International
    URL courte
    0 0 0
    ANKARA, 22 octobre - RIA Novosti. Le président kazakh Noursoultan Nazarbaev, en visite en Turquie, a confirmé la volonté de son Etat de participer à la réalisation du projet de pipeline pétrolier Samsun-Ceyhan.

    "De la même manière dont nous avons soutenu à l'époque la construction du pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan, nous sommes prêts, en commun avec la Russie, à adhérer au projet Samsun-Ceyhan", a déclaré jeudi à Ankara Noursoultan Nazarbaev devant le parlement turc.

    Auparavant, le premier ministre russe Vladimir Poutine avait annoncé, lors d'une vidéoconférence avec son homologue turc Tayyip Erdogan, que le Kazakhstan était prêt à participer au remplissage du tuyau Samsun-Ceyhan.

    "Je tiens à vous informer de la tenue des pourparlers préliminaires avec nos collègues et amis kazakhs. Je sais qu'en ce moment même le président kazakh Noursoultan Nazarbaev est en visite en Turquie et que vous envisagez de le rencontrer. Nos collègues kazakhs se sont montrés prêts à accomplir ce travail commun de remplissage de l'oléoduc Samsun-Ceyhan. A mon avis, nous déboucherons sur un grand projet international qui, sans aucun doute, contribuera largement à la sauvegarde de la sécurité énergétique en Europe et, par ailleurs, améliorera sensiblement la situation sur les marchés énergétiques mondiaux", a indiqué M. Poutine.

    Le pipeline Samsun-Ceyhan passant entre la mer Noire et la Méditerranée permettra d'éviter les détroits du Bosphore et des Dardanelles obstrués par des pétroliers et deviendra un corridor important par lequel le pétrole d'Asie centrale sera acheminé en Europe. Le 19 octobre, l'italien Eni, le turc Calik Holding et les russes Transneft et Rosneft ont signé, à Milan, un mémorandum de compréhension relatif au projet Samsun-Ceyhan. Le coût du projet est évalué à 1,5 milliard de dollars. Le rendement du tube, long de 555 km, atteindra 1,5 million de barils/jour.

    Lire aussi:

    L'Irak nettoie le chemin jusqu'en Iran pour garantir les fournitures pétrolières
    Le Kurdistan irakien se félicite de la signature d’un accord de coopération avec Rosneft
    Référendum kurde: Ankara a-t-il une guerre dans le viseur?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik