Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Violences en Iran: Moscou appelle à éviter l'escalade

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    La Russie est préoccupée par les violents affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre à Téhéran et appelle les parties à faire preuve de retenue et à essayer de trouver des compromis sur la base de la loi.

    La Russie est préoccupée par les violents affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre à Téhéran et appelle les parties à faire preuve de retenue et à essayer de trouver des compromis sur la base de la loi, rapporte lundi le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    De violents accrochages le week-end dernier dans la capitale iranienne entre les manifestants soutenant la cause de l'opposition politique, d'une part, et les forces de sécurité iraniennes, de l'autre, ont fait au moins 15 morts, et environ 300 personnes ont été arrêtées.

    "Nous estimons que le principal dans une telle situation est de faire preuve de retenue, de chercher et de trouver des compromis sur la base de la loi, de déployer des efforts politiques pour empêcher une escalade ultérieure de la confrontation politique à l'intérieur du pays", lit-on dans un communiqué de la diplomatie russe.

    "On ne peut que déplorer que sur ce fonds alarmant la diffusion d'une désinformation sur une prétendue implication de Moscou dans les processus politiques à l'intérieur de l'Iran", stipule le document.

    "Nous ne doutons pas un seul instant que cette intox émane des ennemis du développement de la coopération russo-iranienne qui recourent à de telles provocations pour porter atteinte à l'amitié et à la compréhension mutuelle entre nos peuples", déclare la diplomatie russe.

    Et d'ajouter que "la position de principe russe n'est que trop connue".

    "Nous ne nous sommes jamais ingérés et nous ne nous ingérons pas dans les affaires intérieures de l'Iran comme de n'importe quel autre Etat. Nous sommes persuadés que les Iraniens sont capables de régler eux-mêmes leurs problèmes et espérons qu'ils en viendront à bout", est-il indiqué dans le document.

    La situation politique en Iran s'est aggravée depuis la présidentielle du 12 juin dernier et la réélection contestée du président sortant Mahmoud Ahmadinejad avec plus de 60% des voix, alors que son rival le plus proche Mir Hossein Moussavi avait obtenu, d'après les résultats officiels, plus de 30% des suffrages exprimés. A l'époque, des troubles avaient éclaté, faisant au moins 30 morts. Un millier de personnes avaient été arrêtées.

    Le week-end dernier, les troubles ont éclaté de plus belle.

    Lire aussi:

    «Les Iraniens rejettent de telles déclarations d'amitié de la part des USA»
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Les bases aériennes d’Iran mises à la disposition de Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik