Ecoutez Radio Sputnik
    Monument en hommage aux victimes du Holodomor à Kiev

    Famine des années 1930: un verdict politique de la justice ukrainienne (député russe)

    © RIA Novosti. Grigoriy Vasilenko
    International
    URL courte
    0 0 0

    La décision de la Cour d'appel de Kiev qui a reconnu les dirigeants soviétiques coupables de la grande famine de 1932-1933 en Ukraine n'est pas recevable, a estimé jeudi le parlementaire russe Konstantin Kossatchev.

    La décision de la Cour d'appel de Kiev qui a reconnu les dirigeants soviétiques coupables de la grande famine de 1932-1933 en Ukraine n'est pas recevable, a estimé jeudi Konstantin Kossatchev, président de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe).

    "Il est parfaitement évident que cette décision n'est pas juridique, mais politique. Adoptée manifestement la hâte, cette décision de la Cour coïncide avec l'étape finale de la campagne présidentielle", a déclaré à RIA Novosti le député.

    Et d'ajouter qu'il s'agissait d'un projet politique du président sortant Viktor Iouchtchenko briguant un second mandat.

    "La décision de la Cour d'appel de Kiev fait partie de la campagne électorale de M.Iouchtchenko, l'une de ses tentatives désespérées de s'accrocher au pouvoir grâce à des projets "à la Holodomor".

    "Cette décision n'aura aucune conséquence juridique ni politique", a réitéré le parlementaire.

    Qui plus est, M.Kossatchev prédit une défaite foudroyante de M.Iouchtchenko à la présidentielle du 17 janvier prochain et, comme résultat, la disparition du thème de l'Holodomor, attisé artificiellement par le président sortant.

    Le député a rappelé qu'à sa session de janvier, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) examinerait un rapport sur les conséquences de la grande famine des années 1930 en ex-Union Soviétique. Selon M.Kossatchev, ce document aura des conséquences à long terme. Il estime qu'une bonne part de la responsabilité incombe aux anciens dirigeants soviétiques.

    Pourtant, M.Kossatchev est persuadé que, contrairement à ce que prétend le président ukrainien sortant, le thème de l'Holodomor uniquement en Ukraine est bel et bien inexistant.

    Par sa décision sur l'Holodomor, la Cour d'appel de Kiev cesse d'être une instance judiciaire pour devenir une "section de l'état-major électoral de Viktor Iouchtchenko", a conclu le parlementaire russe.

    Le nom d'Holodomor signifie littéralement "extermination par la faim", appellation donnée en Ukraine à la Grande famine des années 1930 qui a touché les grandes régions agricoles de l'URSS: l'Ukraine, la Russie centrale, la Basse et la Moyenne Volga, la Sibérie occidentale, l'Oural du Sud, le Kazakhstan, le Caucase du Nord.

    Selon différentes informations, la famine a fait entre 7 et 8 millions de morts dont entre 3 et 3,5 millions en Ukraine, 2 millions au Kazakhstan et entre 2 et 2,5 millions dans la république soviétique de Russie. Le Conseil de sécurité d'Ukraine estime qu'il s'agit de 3,941 millions de morts.

    Kiev considère que la famine était organisée pour exterminer précisément le peuple ukrainien et tente d'en persuader la communauté internationale. Moscou est hostile à cette position.

    Lire aussi:

    Accusations de Porochenko contre Moscou sur la famine de 1932: une «logique jésuite»
    Le Kremlin sur les projets de Kiev de rompre ses relations diplomatiques avec Moscou
    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik