Ecoutez Radio Sputnik
    International

    CoréeNord: Moscou se joint aux sanctions mais prône les négociations

    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (374)
    0 0 0

    L'adhésion de Moscou aux sanctions contre Pyongyang ne doit pas empêcher la reprise des négociations à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a déclaré jeudi aux journalistes le chef adjoint de la diplomatie russe Alexeï Borodavkine.

    L'adhésion de Moscou aux sanctions contre Pyongyang ne doit pas empêcher la reprise des négociations à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a déclaré jeudi aux journalistes le chef adjoint de la diplomatie russe Alexeï Borodavkine.

    "Non seulement nous soutenons les sanctions, mais nous les appliquons strictement depuis l'adoption, en 2009, de la résolution 1874 du Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il affirmé.

    Le président Dmitri Medvedev a signé mardi un décret aux termes duquel la Russie s'est jointe aux sanctions de l'ONU contre la Corée du Nord. Le décret fait suite à la résolution 1874 du Conseil de sécurité du 12 juin 2009 pénalisant l'Etat nord-coréen.

    "Le décret présidentiel ne change rien à notre attitude envers les sanctions. Il s'agit d'une procédure interne qui ne doit pas avoir s'impact sur les négociations à six", a conclu le diplomate.

    Engagées à Pékin en 2003, ces négociations réunissent la Russie, les Etats-Unis, la Chine, la Corée du Nord, la Corée du Sud et le Japon. Le 11 décembre 2008, la Corée du Nord a refusé de se plier aux exigences concernant son programme nucléaire. La situation s'est aggravée après les tests nucléaires effectués par Pyongyang le 25 mai 2009. Suite à ces essais, le Conseil de sécurité de l'ONU a introduit de nouvelles sanctions contre Pyongyang et alourdi le régime de sanctions en vigueur.


    En réponse, la Corée du Nord a suspendu les négociations à six sur le démantèlement irréversible de son programme nucléaire.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (374)

    Lire aussi:

    Pourquoi Poutine a-t-il signé un décret de sanctions contre Pyongyang?
    Pékin dit «non» aux nouvelles sanctions US à l’encontre de Pyongyang
    La Russie adopte des sanctions contre la Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik