Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou-Caracas: aucun lien entre le crédit de 2,2 mds USD et l'achat d'armes russes (Finances)

    International
    URL courte
    0 10

    L'accord portant sur l'octroi par Moscou d'un crédit de 2,2 milliards de dollars au Venezuela n'engage pas Caracas à utiliser ces fonds pour acheter des armes russes, a déclaré vendredi aux journalistes le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine.

    L'accord portant sur l'octroi par Moscou d'un crédit de 2,2 milliards de dollars au Venezuela n'engage pas Caracas à utiliser ces fonds pour acheter des armes russes, a déclaré vendredi aux journalistes le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine.

    "Cet accord ne prévoit aucun achat d'armes par le Venezuela", a-t-il affirmé.

    Une entente sur l'octroi d'un prêt de 2,2 milliards de dollars à Caracas est intervenue en septembre dernier lors de la visite du président vénézuélien Hugo Chavez à Moscou. Le remboursement du prêt étant échelonné sur sept ans, la dernière tranche sera accordée en 2012 pour être soldée en 2019.

    Au cours de cette même visite, M.Chavez a annoncé l'intention du Venezuela d'acquérir un lot important d'armements russes: 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smerch.

    Depuis 2005, Caracas a acheté à Moscou des hélicoptères, des avions de guerre et des fusils d'assaut Kalachnikov pour un montant de 4 milliards de dollars.

    Produit par une entreprise de Toula (200 km au sud de Moscou), le système Smerch est destiné à détruire toute cible groupée (effectifs protégés ou à découvert, matériel blindé, unités d'artillerie, missiles tactiques et roquettes antiaériennes), ainsi que les postes de commandement, les systèmes de liaison et les infrastructures militaro-industrielles.

    Lire aussi:

    Poutine est «le véritable leader du nouveau monde», selon Maduro
    Sanctions US contre Maduro: le pétrole vénézuélien finalement épargné
    L’ex-Présidente brésilienne révèle la cause de l’intérêt des USA envers le Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik