International

Désarmement: Moscou et Washington comptent détruire 68 t de plutonium militaire

International
URL courte
Sommet nucléaire de Washington (21)
0 12
S'abonner

68 tonnes de plutonium militaire excédentaire seront détruits conformément au protocole russo-américain à l'accord intergouvernemental de 2000, qui a été signé mardi à Washington, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

68 tonnes de plutonium militaire excédentaire seront détruits conformément au protocole russo-américain à l'accord intergouvernemental de 2000, qui a été signé mardi à Washington, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui assiste au sommet nucléaire aux Etats-Unis.

"La signature du protocole et la ratification de ce document permettront de détruire le plutonium qui n'est plus nécessaire pour la production des armes nucléaires. La Russie et les Etats-Unis détruiront chacun 34 tonnes de plutonium militaire excédentaire", a indiqué M.Lavrov qui a signé le document avec la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

"Nous comptons débloquer 2,5 milliards de dollars pour détruire nos 34 tonnes de plutonium, la partie américaine versera quelque 400 millions de dollars à titre de contribution à notre programme", a précisé le chef de la diplomatie russe.

En 2000, les Etats-Unis et la Russie ont signé un accord intergouvernemental stipulant que chaque Etat s'engage à éliminer 34 tonnes de plutonium militaire excédentaire issu de la guerre froide en les recyclant sous forme de combustible à usage civil.

Dossier:
Sommet nucléaire de Washington (21)

Lire aussi:

L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Opération de déminage en cours à Paris pour neutraliser une bombe de la 2 GM
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Le vol MH17 abattu par un système russe? Un journaliste néerlandais bat en brèche les accusations visant Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook