Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-Pologne: la douleur commune déterminante dans les rapports bilatéraux (leaders)

    International
    URL courte
    L'enterrement du président polonais Lech Kaczynski (13)
    0 01

    Les sentiments manifestés par les peuples russe et polonais après le crash de Smolensk seront déterminants pour l'évolution des rapports russo-polonais, ont estimé le président russe Dmitri Medvedev et le président par intérim polonais Bronislaw Komorowski.

    Les sentiments manifestés par les peuples russe et polonais après le crash de Smolensk seront déterminants pour l'évolution des rapports russo-polonais, ont estimé le président russe Dmitri Medvedev et le président par intérim polonais Bronislaw Komorowski.

    Ouvrant la rencontre, le chef de l'Etat russe qui assiste dimanche à Cracovie aux obsèques du président Kaczynski a une nouvelle fois exprimé ses condoléances aux familles des victimes du crash et au peuple polonais dans son ensemble, a annoncé la porte-parole du Kremlin, Natalia Timakova.

    Selon elle, le président Medvedev a assuré que la Russie resterait ouverte au maximum à la coopération avec les autorités polonaises dans l'établissement des causes de la catastrophe.

    Les dirigeants polonais ont de leur côté remercié le président et le peuple de la Russie pour leur solidarité et leur soutien.

    De l'avis des parties, la douleur commune a uni les gens, a expliqué la porte-parole du Kremlin.

    Le premier ministre polonais Donald Tusk, le ministre des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski, le co-président polonais de la commission conjointe pour les questions historiques difficiles et ex-ministre des Affaires étrangères Adam Rotfeld ont pris part à cette rencontre du côté polonais.

    Le président russe est accompagné par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, son conseiller en charge de la politique extérieure Sergueï Prikhodko et l'ambassadeur russe en Pologne Vladimir Grinine.

    Dmitri Medvedev assiste aux obsèques du président Lech Kaczynski et de son épouse Maria, morts le 10 avril dans le crash de leur avion près de Smolensk.

    Une délégation conduite par le président Kaczynski – 86 représentants polonais haut placés - se rendait dans la forêt de Katyn, non loin de Smolensk, dans l'ouest de la Russie centrale, pour rendre hommage aux quelque 20.000 officiers polonais fusillés en 1940 sur ordre du NKVD, police politique soviétique.

    Dossier:
    L'enterrement du président polonais Lech Kaczynski (13)

    Lire aussi:

    Un car polonais pris pour cible en Ukraine
    Loi sur l’Holocauste: «le bon sens et la simple probité humaine» doivent l’emporter
    Crash de Smolensk: Donald Tusk interrogé plus de 8h par le parquet polonais
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik