Ecoutez Radio Sputnik
International

Piraterie: 22 minutes pour libérer le pétrolier russe (armée)

International
URL courte
Piraterie en Somalie (163)
02600

La frégate anti-sous-marine russe Marchal Chapochnikov n'a mis que 22 minutes pour libérer jeudi le pétrolier Moscow University détourné mercredi par les pirates somaliens avec 23 Russes à bord, a annoncé le commandant du groupe naval russe dans le golfe d'Aden Ildar Akhmerov.

La frégate anti-sous-marine russe Marchal Chapochnikov n'a mis que 22 minutes pour libérer jeudi le pétrolier Moscow University détourné mercredi par les pirates somaliens avec 23 Russes à bord, a annoncé le commandant du groupe naval russe dans le golfe d'Aden Ildar Akhmerov.

"Notre assaut surprise a duré de 5h13 à 5h35 heure de Moscou (de 01h13 à 01h35 GMT). Le Marchal Chapochnikov a assuré la protection d'artillerie des groupes d'assaut. Pris au dépourvu, les pirates ne s'attendaient pas à des actions aussi décisives", a indiqué le capitaine Akhmerov lors d'un duplex.

Avant de donner l'assaut, l'équipage du navire de guerre russe avait adressé plusieurs messages radio aux pirates les appelant à quitter le navire détourné, à déposer leurs armes, à libérer les otages et les assurant qu'aucune rançon ne serait payée, a ajouté le commandant.

Le Marchal Chapochnikov est la cinquième frégate russe dépêchée au large de l'Afrique de l'Est pour lutter contre les pirates. La frégate Admiral Vinogradov a patrouillé dans le golfe d'Aden de janvier à mars 2009. La frégate Admiral Panteleev a protégé les cargos dans cette région d'avril à juin 2009. La frégate Admiral Tribouts est restée au large de la Corne de l'Afrique de juillet à octobre 2009 et la frégate Admiral Tchabanenko de décembre à mars 2010 avant d'être relevée par le Marchal Chapochnikov.

En décembre 2009, l'Union européenne (UE) a lancé l'opération Atalante au large de la Corne de l'Afrique. Les bâtiments de guerre de 16 pays participent à l'opération qui devait initialement durer 12 mois, mais en juin 2009, elle a été prorogée d'un an. Des missions de patrouille et d'escorte sont également remplies par des bâtiments de guerre russes.

En 2009, les pirates somaliens ont attaqué 217 navires et en ont capturé 47, selon le Bureau maritime international.

Dossier:
Piraterie en Somalie (163)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres