Ecoutez Radio Sputnik
International

Afghanistan: près de la moitié de la récolte de pavot détruite par une maladie (ONUDC)

International
URL courte
La lutte contre la drogue (428)
07300

Une maladie inconnue a détruit près de la moitié de la récolte de pavot à opium, semée en Afghanistan.

Une maladie inconnue a détruit près de la moitié de la récolte de pavot à opium, semée en Afghanistan, a annoncé jeudi à RIA Novosti un porte-parole de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Selon lui, la surprise a été grande tant pour les paysans qui produisent l'opium que pour tous les spécialistes chargés de lutter contre "la mort blanche".

Initialement, il était estimé que le pavot à opium était dévoré par un insecte, mais à présent, les spécialistes sont enclins à penser que cette plante  a été victime de spores d'un champignon inconnu qui attaquent les fleurs du pavot, les faisant d'abord changer de couleur et les desséchant totalement ensuite.

Selon l'interlocuteur, ce sont les provinces sud de l'Afghanistan qui ont été le plus fortement frappées par cette maladie du pavot. Les paysans afghans estiment que la responsabilité incombe aux Américains et aux Britanniques, ces derniers s'abstenant de tout commentaire.

Actuellement, les échantillons des substances qui ont détruit le pavot à opium sont étudiés dans un laboratoire de Kaboul.

L'année passée, les paysans afghans ont récolté 7.000 tonnes de pavot.

Jusqu'à présent, l'Afghanistan produisait plus de  92% d'opiates. Selon un récent rapport de l'ONU, la Russie a occupé en 2009 la première place au monde pour la quantité d'héroïne afghane consommée: 75 à 80 tonnes par an, soit 20% de la consommation mondiale.

Dossier:
La lutte contre la drogue (428)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres