Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Téhéran prêt à échanger son uranium en Turquie (médias)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 10

    L'Iran a accepté d'échanger sur le territoire de la Turquie son uranium faiblement enrichi contre du combustible destiné à son réacteur de recherche médicale, ont annoncé des agences internationales en référence au porte-parole de la diplomatie iranienne

    L'Iran a accepté d'échanger sur le territoire de la Turquie son uranium faiblement enrichi contre du combustible destiné à son réacteur de recherche médicale, ont annoncé des agences internationales en référence au porte-parole de la diplomatie iranienne.

    "L'échange sera fait sur le territoire de la Turquie", a indiqué le diplomate cité par des agences.

    Dimanche soir, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a annoncé un "accord" entre la Turquie, le Brésil et l'Iran sur le dossier nucléaire iranien.

    Le Brésil et la Turquie proposent notamment de reconnaître le droit de l'Iran à l'enrichissement d'uranium. La communauté internationale pourra mener des inspections dans le but de confirmer le caractère civil des installations nucléaires iraniennes.

    Pour les grandes puissances, dont la Russie, cette médiation brésilo-turque était la dernière chance d'une solution diplomatique du conflit, avant l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU de nouvelles sanctions contre Téhéran.

    La communauté internationale redoute que Téhéran ne cherche à se doter de l'arme nucléaire malgré ses démentis.

    L'Iran a auparavant rejeté une offre internationale visant à transformer ses stocks d'uranium faiblement enrichi en combustible, et lancé en février la production d'uranium enrichi à 20% ce qui avait suscité la "préoccupation" à Moscou, Paris et Washington.  
    Le Brésil et la Turquie, membres non permanents du Conseil de sécurité, cherchent à convaincre Téhéran de formuler des propositions pour sortir de la crise.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran annonce le retour d’un lot d’uranium enrichi en provenance de Russie
    Nucléaire iranien: Netanyahu demande une "ligne rouge"
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik