Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un ministre allemand voyage sans son conjoint dans les pays homophobes

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a raconté dans un entretien au magazine Bunte qu'il n'emmenait pas Michael Mronz, son compagnon depuis 2004, dans des pays où l'homosexualité est punie par la loi.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a raconté mercredi dans un entretien au magazine Bunte qu'il n'emmenait pas Michael Mronz, son compagnon depuis 2004, dans des pays où l'homosexualité est punie par la loi.

    "Nous souhaitons promouvoir l'idée de la tolérance dans le monde, mais nous ne tenons aucunement à parvenir au résultat inverse en nous comportant de manière irréfléchie", a déclaré M.Westerwelle.

    Après le maire de Berlin Klaus Wowereit, M.Westerwelle, qui a annoncé son homosexualité il y a quelques années, est devenu le deuxième homme politique allemand ouvertement gay.

    Dans au moins 75 pays du monde, l'homosexualité est poursuivie par la loi, et dans sept Etats (Iran, Yémen, Mauritanie, Somalie, Nigeria, Soudan et Arabie saoudite) les homosexuels encourent la peine de mort.

    M.Westerwelle a déjà voyagé avec son conjoint au Japon et en Chine.

    Lire aussi:

    «Douche avec un gay à bord d’un sous-marin»: que ferait Poutine?
    Erdogan à Berlin: «Personne ne peut se mêler de nos affaires intérieures»
    Le Soudan du Sud de nouveau visé par les sanctions US
    Préoccupée par son image, la Chine interdit à ses touristes les saluts nazis en Allemagne
    Yémen, Iran et armes: où la vérité se cache-t-elle?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik