Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Iran créera son réacteur thermonucléaire avant 2020 (agence)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 01

    L'Iran créera son propre réacteur thermonucléaire expérimental avant 2020, a annoncé l'agence iranienne ISNA se référant à Asghar Sediqzadeh, directeur du Centre d'étude des réactions thermonucléaires et du plasma de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique.

    L'Iran créera son propre réacteur thermonucléaire expérimental avant 2020, a annoncé lundi l'agence iranienne ISNA se référant à Asghar Sediqzadeh, directeur du Centre d'étude des réactions thermonucléaires et du plasma de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique.

    "La mission de notre projet national de la fusion thermonucléaire consiste à développer et construire au moins un réacteur thermonucléaire expérimental. Cela ne signifie aucunement pas que nous refusons de coopérer avec d'autres centres scientifiques et techniques. Nous appelons les instituts et centres de recherches iraniens à une coopération au niveau national et comptons collaborer avec les centres de la fusion thermonucléaire d'autres pays", a indiqué le directeur cité par l'agence.

    La construction d'un tel réacteur implique beaucoup d'efforts financiers et humains, a-t-il ajouté. "La fusion thermonucléaire permet avant tout de produire de l'électricité. Tous les pays développés sont obligés de dépenser des sommes importantes à cette fin et de coopérer… Ainsi la plupart des pays développés du monde réalisent un projet de construction d'un réacteur expérimental de fusion thermonucléaire (ITER) pour 15 milliards d'euros à Cadarache, en France", a conclu M.Sediqzadeh.

    Le réacteur ITER est appelé à démontrer le potentiel commercial de la fusion thermonucléaire et à régler plusieurs problèmes physiques et technologiques. Les travaux de conception du réacteur sont déjà achevés. Le réacteur sera érigé au centre de recherche nucléaire français de Cadarache, à 60 km de Marseille.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Réacteur thermonucléaire ITER: la Russie «à l'avant-garde du projet»
    ITER: les premiers éléments du cœur du réacteur livrés en France en 2018
    Pyongyang n'aurait pas testé un engin thermonucléaire au sens propre du terme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik