Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM: des divergences persistent entre la Russie et les USA (Serdioukov)

    International
    URL courte
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    0 11

    Des divergences fondamentales persistent entre Moscou et Washington sur la défense antimissile stratégique (ABM), a déclaré Anatoli Serdioukov, ministre russe de la Défense, en visite officielle aux Etats-Unis.

    Des divergences fondamentales persistent entre Moscou et Washington sur la défense antimissile stratégique (ABM), a déclaré vendredi devant les journalistes russes Anatoli  Serdioukov, ministre russe de la Défense, en visite officielle aux Etats-Unis.

    "La Russie a proposé aux Américains de commencer par l'estimation du niveau des menaces balistiques… de procéder en commun à leur analyse et à leur évaluation, en établissant d'où elles émanent exactement", a indiqué le ministre.

    Et d'ajouter que seulement après on pourrait décider de la manière de contrer ces menaces et de la nécessité de déployer des éléments d'un bouclier antimissile dans des régions prévues, ou éventuellement envisager d'autres moyens.

    Prétextant une menace balistique iranienne et nord-coréenne, l'administration républicaine Bush projetait de déployer en Pologne des missiles intercepteurs et un radar en République tchèque. Moscou y voyait une menace directe à son potentiel stratégique. Le président Barack Obama a décidé de reporter la mise en œuvre de ces projets, sans les abandonner définitivement.  

    La Roumanie et la Bulgarie ont annoncé en février dernier qu'ils étaient en négociations avec les Etats-Unis sur un éventuel déploiement sur leurs territoires d'éléments du bouclier antimissile américain.

    Dossier:
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Moscou: l’objectif du bouclier antimissile US est loin de parer les menaces balistiques
    Sergueï Lavrov: la défense antimissile US encercle la Russie et vise la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik