Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'APCE pourrait supprimer le suivi des pays (Kossatchev)

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) pourrait réformer, voire supprimer la procédure de suivi des pays, estime le chef de la délégation russe à l'APCE Konstantin Kossatchev.

    L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) pourrait réformer, voire supprimer la procédure de suivi des pays, estime le chef de la délégation russe à l'APCE Konstantin Kossatchev.

    "L'Assemblée est disposée à réformer sérieusement, voire à abolir la procédure de suivi des pays pour passer définitivement au suivi des solutions apportées aux problèmes concrets", a-t-il déclaré jeudi aux journalistes.

    Selon le parlementaire, cette position a été formulée par les deux candidats au poste de secrétaire général de l'APCE: le Polonais Wojciech Sawicki et le Néerlandais Jan Kleijssen. L'élection du secrétaire général aura lieu dans le cadre de la prochaine session de l'Assemblée parlementaire les 4-8 octobre à Strasbourg.

    La procédure de suivi appliquée à l'égard des Etats membres du Conseil de l'Europe vise à contrôler le respect des obligations et des engagements qu'ils ont contractés en adhérant à cette organisation. Le suivi est assuré par des rapporteurs désignés par une commission ad hoc de l'APCE.

    Lire aussi:

    11 millions d’euros en moins, l’APCE privée d’un tiers des subventions russes
    «Il y a des parlementaires à l’APCE qui pensent dans les catégories de la guerre froide»
    Moscou juge nécessaire d’éviter la propagation de la crise au Conseil de l’Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik