Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Yémen: Saleh reste ouvert au dialogue avec l'opposition (médias)

    International
    URL courte
    Troubles dans les pays arabes (231)
    0 01

    Le président du Yémen Ali Abdallah Saleh a ordonné de créer un comité spécial chargé de dialoguer avec les leaders des mouvements de contestation qui exigent sa démission, annoncent vendredi les médias locaux.

    Le président du Yémen Ali Abdallah Saleh a ordonné de créer un comité spécial chargé de dialoguer avec les leaders des mouvements de contestation qui exigent sa démission, annoncent vendredi  les médias locaux.

    Le président a chargé le comité de "mener un dialogue ouvert et constructif avec les contestataires afin de recueillir leurs point de vue, opinions et conditions ".

    Selon l'agence officielle yéménite Sabah, c'est le premier ministre Ali Mohamed Madjour qui prendra la tête du comité, composé de cinq personnes dont les noms n'ont pas encore été divulgués.

    Il s'agit d'une concession importante du président Saleh faite aux manifestants qui revendiquent sa démission. Cette concession peut être également considérée comme une tentative de faire baisser la tension dans le pays qui est l'un des plus pauvres au monde.

    L'opposition n'a pas encore réagi à la création du comité.

    Mercredi 2 février, le président Saleh a refusé de briguer un nouveau mandat à l'automne 2013 ou de transmettre le pouvoir à son fils. M.Saleh a ajouté qu'il suspendait l'amendement à la Constitution lui permettant de briguer un nouveau mandat, et annoncé que les élections législatives, prévues pour le mois d'avril, étaient reportées. L'opposition protestait contre la tenue de ces élections en l'absence de réformes politiques dans le pays.

    Dossier:
    Troubles dans les pays arabes (231)

    Lire aussi:

    «Salut à toi, peuple yéménite»: le dernier discours de l’ex-Président Saleh dévoilé
    L'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué à Sanaa
    Représentant des Houthis: «personne n’a enterré Saleh et l’enquête suit son cours»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik