Ecoutez Radio Sputnik
    Adolf Hitler

    L'Allemagne envisageait d'attaquer l'URSS en 1939

    © Photo. Deutsches Bundesarchiv (German Federal Archive)
    International
    URL courte
    0 14 0 0

    Le nouveau livre de l'historien allemand Rolf-Dieter Müller "L'ennemi se trouve à l'Est. Les plans secrets d'Hitler pour une guerre contre l'Union soviétique" a vu le jour en Allemagne à la veille du 70e anniversaire de l'agression des troupes nazies contre l'URSS, indique le quotidien Die Welt.

    Le nouveau livre de l'historien allemand Rolf-Dieter Müller "L'ennemi se trouve à l'Est. Les plans secrets d'Hitler pour une guerre contre l'Union soviétique" a vu le jour en Allemagne à la veille du 70e anniversaire de l'agression des troupes nazies contre l'URSS, indique le quotidien Die Welt.

    Se fondant sur des documents d'archives de la Wehrmacht, le chercheur en arrive à la conclusion que l'Allemagne nazie projetait d'agresser l'Union soviétique en 1939.

    L'auteur cite notamment les paroles d'Hitler prononcées le 11 août 1939 et rapportées par le diplomate suisse et commissaire de la Société des Nations à Dantzig, Carl Burckhardt: "Tout ce que je fais est dirigé contre la Russie. Si l'Occident est trop stupide et aveugle pour le comprendre, je serai obligé de m'entendre avec les Russes pour écraser l'Occident et de rassembler ensuite mes forces pour les lancer contre l'Union soviétique".

    La thèse selon laquelle le chef nazi considérait l'URSS comme son ennemi principal est confirmée par une remarque faite en avril 1939 par l'amiral Conrad Albrecht: "Le grand objectif de la politique allemande consiste à placer l'Europe - de la frontière ouest de l'Allemagne jusques et y compris la partie européenne de la Russie - sous le contrôle militaire et économique des forces de l'axe".

    En mai 1938, Hitler à fixé la mission suivante à ses généraux: "Au départ nous mènerons des opérations à l'Est. Puis, je vous donnerai trois ou quatre ans et nous lancerons une offensive à l'Ouest".

    Selon M. Müller, par "opérations à l'Est" il n'entendait ni le partage de la Tchécoslovaquie ni l'agression de la Pologne, mais une attaque éclair contre l'URSS.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik