Ecoutez Radio Sputnik
    Le président français Nicolas Sarkozy

    Libye: Sarkozy pourrait être accusé de crimes contre l'humanité

    © Sputnik. Mikhail Klementiev
    International
    URL courte
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)
    7231

    Le Président français Nicolas Sarkozy pourrait être accusé de "crimes contre l'humanité" pour les bombardements de l'Otan dont ont été victimes de nombreux civils en Libye.

    Deux célèbres avocats, l'ancien ministre français des Affaires étrangères Roland Dumas et Jacques Vergès, ont annoncé à Tripoli qu'ils allaient déposer une plainte contre le Président français Nicolas Sarkozy, l'accusant de "crimes contre l'humanité", annoncent lundi les médias occidentaux.

    Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue dimanche soir à Tripoli, le porte-parole du gouvernement libyen, Ibrahim Boukhzam a annoncé que les deux avocats avaient décidé de soutenir une plainte des familles "victimes des bombardements de l'Otan" contre le président français.

    Roland Dumas a indiqué avoir été "stupéfait de constater que cette mission (de l'Otan) qui vise à protéger les civils est en train de les tuer".

    Il a dénoncé "une agression brutale contre un pays souverain", et a affirmé qu'il était prêt à défendre le colonel Mouammar Kadhafi au cas où il serait jugé par la Cour pénale internationale (CPI).

    Qualifiant les pays de l'Alliance atlantique d'"assassins", Me Vergès a fustigé de son côté un "Etat français conduit par des voyous et des assassins". "Nous allons briser le mur du silence", a-t-il dit.

    A l'issue d'une visite de deux jours en Libye, les deux avocats ont indiqué qu'ils allaient commencer les procédures juridiques pour le dépôt de la plainte, dès leur retour lundi à Paris.

    Dossier:
    Libye: sanctions contre Kadhafi (800)

    Lire aussi:

    Mort de Kadhafi: des militants africains traînent Sarkozy devant la CPI
    Macron: faire la guerre en Libye était une erreur
    Besoin urgent d’armes en Libye, l’armée lance un appel
    Tags:
    Cour pénale internationale (CPI), Maître Jacques Vergès, Roland Dumas, Ibrahim Boukhzam, Nicolas Sarkozy, France, Tripoli (Libye), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik