Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Yémen: Saleh prêt à partir sous condition (opposition)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président yéménite Ali Abdallah Saleh ne renoncera au pouvoir qu'après le départ du pays de ses deux principaux adversaires, à savoir son frère, le général Ali Mohsen al-Ahmar, et le cheikh Sadek al-Ahmar, écrit le journal "Al Khaleej" citant l'opposition yéménite.

    Le président yéménite Ali Abdallah Saleh ne renoncera au pouvoir qu'après le départ du pays de ses deux principaux adversaires, à savoir son frère, le général Ali Mohsen al-Ahmar, et le cheikh Sadek al-Ahmar, écrit le journal "Al Khaleej" citant l'opposition yéménite.

    "Ali Abdallah Saleh a avancé une condition. Il est prêt à signer le document proposé par le Conseil de coopération du Golfe et à transmettre le pouvoir à son adjoint, mais le général Ali Mohsen al-Ahmar et le cheikh Sadek al-Ahmar doivent quitter le pays", a déclaré un des leaders de l'opposition avant d'ajouter que les deux hommes mentionnés avaient accepté cette proposition.

    Le frère du président yéménite, ancien commandant en chef des troupes du pays, a rejoint l'opposition le 21 mars. A l'époque, le cheikh Sadek al-Ahmar figurait lui-aussi parmi les partisans du président Saleh.

    Le plan présenté par le CCG prévoit la démission du président dans les 30 jours qui suivront la formation du gouvernement de l'unité nationale. Après avoir nommé le gouvernement, le président devra transférer ses pouvoirs au vice-président, tandis que l'opposition devra cesser toutes les manifestations. Conformément à l'initiative du CCG, le président et les membres de sa famille devront bénéficier de l'immunité judiciaire.

    Depuis début février, le Yémen est le théâtre de sanglantes manifestations réclamant le départ du président Saleh, au pouvoir depuis 1978. Selon les médias occidentaux, les violences qui se poursuivent dans le pays ont fait plusieurs centaines de morts.

    Lire aussi:

    «Salut à toi, peuple yéménite»: le dernier discours de l’ex-Président Saleh dévoilé
    Un chef de l'administration houthiste du Yémen tué dans un raid saoudien, selon la TV
    Lavrov: le meurtre de l'ex-dirigeant yéménite Saleh visait à saper les efforts de paix
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik